Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

Vaste coup de filet chez les banquiers de la City

Texte par : Dépêche
|
3 min

Le gendarme britannique des marchés financiers, la Financial Services Authority (FSA), vient d'annoncer l'arrestation de six personnes dans le cadre de l'une des plus grosses affaires de délits d'initiés que la City de Londres n'ait jamais connues.

Publicité

AFP - Six personnes ont été arrêtées mardi en Angleterre dans le cadre de la plus grosse opération jamais menée contre des délits d'initiés, a annoncé mardi la Financial Services Authority (FSA), le gendarme britannique des marchés financiers.

La FSA et l'Agence de lutte contre le crime organisé (SOCA-Serious Organised Crime Agency) ont perquisitionné seize logements et bureaux mardi matin à Londres, dans le sud-est du pays et dans l'Oxfordshire (ouest de Londres), saisissant des documents et des ordinateurs.

Parmi les six hommes, figurent deux responsables travaillant dans "de grandes institutions de la City" et une travaillant dans un fonds spéculatif, a indiqué la FSA dans un communiqué.

Selon la chaîne d'information télévisée Sky News, la banque allemande Deutsche Bank et la société Exane, dont le groupe français BNP Paribas détenait indirectement 50% du capital à fin 2009, sont impliquées. Dans un premier temps, la chaîne avait indiqué qu'il s'agissait de BNP Paribas, avant de préciser son information.

La BBC a également cité Deutsche Bank.

Quand au fonds spéculatif, la BBC a affirmé qu'il s'agissait du groupe américain Moore Capital, qui dispose d'un bureau à Londres. Un porte-parole du fonds s'est contenté de déclarer à la radio-télévision publique britannique que le groupe "collabore pleinement à l'enquête de la FSA".

Contactée par l'AFP, la FSA n'a pas fait de commentaires sur ces informations, tandis que BNP Paribas et Deutsche Bank n'ont pas répondu dans l'immédiat.

Le réseau de délits d'initiés auquel auraient pris part les personnes arrêtées "est sophistiqué et dure depuis longtemps", a indiqué la FSA dans son communiqué.

Elle pense que ces professionnels de la City "ont transmis des informations internes à des courtiers, directement ou par des intermédiaires, qui ont effectué des opérations basées sur cette information, en tirant d'importants bénéfices".

L'opération a été menée par 143 membres de la FSA, accompagnés d'officiers de la SOCA. L'enquête avait commencé fin 2007, a noté la FSA, qui n'a pas souhaité donner d'autres détails.

Il s'agit de la cinquième vague d'arrestations menée par la FSA dans des affaires de délit d'initiés depuis 2008, et la première en association avec la SOCA. La FSA a jusqu'à présent obtenu cinq peines de prison ferme, et elle poursuit trois personnes dont le procès est fixé au 19 avril et trois autres dont la date de procès reste à déterminer.

La FSA avait prévenu qu'elle serait de plus en plus sévère avec les délits d'initiés, après avoir indiqué dans son rapport annuel pour 2008-2009 que 29,3% des annonces de rachat faites par les entreprises en 2008 avaient été précédées de mouvement de marchés anormaux, contre 28,7% l'année précédente, 23,7% en 2005 mais 32,4% en 2004.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.