Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

EUROPE

Le chef rebelle tchétchène Oumarov revendique les attentats de Moscou

Vidéo par Madeleine LEROYER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/03/2010

Dokou Oumarov a revendiqué le double attentat meurtrier perpétré lundi dans le métro de Moscou. À la tête d'un groupe baptisé "l'Émirat du Caucase", le chef rebelle tchétchène menace de mener d'autres actions contre des intérêts russes.

REUTERS - Le chef rebelle tchétchène Dokou Oumarov a revendiqué personnellement mercredi le double attentat suicide qui a fait 39 morts lundi dans le métro de Moscou.

Il a en outre juré de poursuivre les actions contre des objectifs russes, dans une déclaration vidéo diffusée sur le site internet officieux de son groupe, l'"Emirat du Caucase".

"Comme vous le savez tous, le 29 mars à Moscou, deux opérations spéciales ont été menées pour anéantir des infidèles et pour adresser un salut au FSB", déclare Oumarov dans ce document vidéo d'une durée de quatre minutes trente, diffusé sur le site www.kavkazcenter.com.

L'une des deux stations de métro visées est celle de la place Loubianka, située à quelques mètres du siège du FSB, les services de sécurité fédéraux russes.

"Ces deux opérations ont été menées sur mes ordres, et ce ne seront pas les dernières", a ajouté Oumarov. S'exprimant en russe et avec un fort accent, il précise avoir enregistré ce message le 29 mars, soit le jour même du double attentat.

Auparavant, à Istanbul, un porte-parole du mouvement interrogé par Reuters avait démenti que celui-ci était responsable des deux attentats et avait dit ignorer qui en était à l'origine.

Vladimir Poutine a estimé mardi que c'était une question d'honneur pour les forces de sécurité russes de retrouver les commanditaires des attentats. "Nous savons qu'ils se terrent, mais c'est une question d'honneur pour les organismes d'exécution de la loi de racler les fonds des égouts pour les ramener à la lumière du jour", avait-il dit.

Première publication : 31/03/2010

  • RUSSIE

    Le grand retour des "veuves noires" ?

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Journée de deuil dans le pays après le double attentat du métro de Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)