Accéder au contenu principal

Montauban rétrogradé pour raisons financières

Lourdement endetté, le club de Montauban sera relégué en Pro D2 s’il ne trouve pas d’ici le 4 mai les 1,7 million d'euros nécessaires pour combler ses déficits.

Publicité

Les dirigeants de Montauban auraient sans doute préféré qu’il s’agisse d’un canular du 1er avril... Mais non : la DNACG, le gendarme financier de la Ligue national de rugby, a confirmé aujourd’hui la relégation du club, qui joue actuellement dans le Top 14, en Pro D2.

La seule solution pour éviter la même descente en enfer qu’a connu Albi en 2008 serait de trouver, d’ici le 4 mai, les 1,7 million d’euros nécessaires pour combler les déficits dûs, en grande partie, à une masse salariale trop lourde. Les mesures préventives prises par le club  - diminution des salaires et non-renouvellement des joueurs en fin de contrat - n'ont pas suffi.

"Mon combat, c'est de les maintenir en Top 14"

Dans les colonnes de la "Dépêche du Midi", le président du club, Patrick Vianco, veut y croire. "Mon combat, c'est de les maintenir en Top 14, sans quoi ce qui est grave aujourd'hui sera mortel si la descente se confirme. Mais je ne peux pas croire que les forces vives de Sapiac [nom du stade et surnom du club, ndlr] ne vont pas réagir pour sauver le club." Dans le cas contraire, le club risque le dépôt de bilan, synonyme de relégation chez les amateurs de Fédéral 3.

Deux autres clubs sont également concernés : Bourgoin et le Stade français. Mais Max Guazzini, président du club parisien, a garantit que le déficit sera largement couvert par le fonds de réserve du club, estimé à 2 millions d’euros. D’autres solutions sont envisagées du côté de la porte d’Auteuil, comme l’ouverture d’une partie du capital à de nouveaux investisseurs et aux supporters. En revanche, Bourgoin, qui lutte pour son maintien en Top 14, attend anxieusement le verdict de la DNACG.

A trois journées de la fin de la saison, Montauban est actuellement 11e au classement du Top 14 avec trois points d'avance sur le premier relégable, Montpellier. Le prochain déplacement du club, à Biarritz samedi prochain, pourrait être l’occasion d’un dernier coup d’éclat de joueurs futurs chercheurs d’emploi.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.