Accéder au contenu principal

Le président polonais Lech Kaczynski tué dans un accident d'avion en Russie

L'avion dans lequel se trouvait Lech Kaczynski, son épouse, un vice-ministre et les principaux chefs de l'armée s'est écrasé à Smolensk, en Russie. Le président polonais devait assister aux commémorations du massacre de Katyn.

Publicité

avec dépêches

À lire également sur le décès de Lech Kaczynski, le président de la Pologne

Le président polonais, Lech Kaczynski, est mort dans un accident d'avion survenu samedi matin alors qu'il se rendait à Katyn afin d’y commémorer le 70e anniversaire du massacre de milliers de Polonais par la police politique de Staline.

Son appareil s'est écrasé à l'approche de l'aéroport de Smolensk, dans l'ouest de la Russie. Selon le gouverneur de la région, aucun des passagers à bord du Tupolev 154, n’a survécu. Un dernier bilan dressé par les autorités russes faisait état d'au moins 96 morts.

" Il y avait le président, accompagné de son épouse, le chef de l'état-major [des forces armée, Franciszek Gagor], et le vice-ministre des Affaires étrangères, Andrzej Kremer", a déclaré le porte-parole du ministère polonais des Affaires étrangères, Piotr Paszkowski, à la chaîne de télévision privée polonaise TVN24. Le gouverneur de la Banque centrale polonaise, Slawomir Skrzypek, et son épouse figuraient également parmi les passagers.

En s'approchant de la piste d'atterrissage, l'avion qui s’est abîmé en plein brouillard "a accroché des arbres, il s'est écrasé et a pris feu", a rapporté Piotr Paszkowski.

Réaction de l'ambassadeur de Pologne en France

Mise en garde du pilote avant le départ

"Le pilote avait mis en garde et avait averti que si l’avion était trop chargé il aurait des difficultés à remonter en cas de problème au moment de l’atterrissage", rapporte Gulliver Cragg, correspondant de FRANCE 24 à Budapest, qui ajoute que l’avion, un vieux Tupolev Tu-154, "était plein à craquer".

Selon Madeleine Leroyer, correspondante de FRANCE 24 à Moscou, l'appareil aurait "tenté d'atterrir à quatre reprises. Lors de la dernière tentative, il n'a pas reussi à atteindre la piste et s'est écrasé dans la forêt."

L'agence russe RIA Novosti, citant une source des forces de l'ordre russes, évoque quant à elle une possible erreur du pilote. L'agence Interfax a pour sa part rapporté que les autorités russes avaient demandé à l'équipage polonais d'atterrir à Minsk (Bélarus) ou à Moscou en raison du brouillard. Faisant fi de ses recommandations, le pilote aurait décidé d'atterrir près de Smolensk.

Le jour anniversaire du massacre de Katyn

Analyse du spécialiste politique internationale de FRANCE 24

Lech Kaczynski était attendu à Katyn, près de Smolensk, pour rendre hommage aux prisonniers de guerre et aux intellectuels polonais exécutés au printemps 1940, quelques mois après le démantèlement de la Pologne par l'Allemagne nazie et l'Union soviétique. Les familles des officiers assassinés étaient également dans l’avion.

"Le président polonais a toujours participé à cette cérémonie et s’y rendait à chaque fois avec les proches des victimes", rappelle Gulliver Cragg.

Le gouvernement polonais qui devait se réunir samedi en urgence, a annoncé la tenue d'une élection présidentielle anticipée. Le président du Parlement, Bronislav Komorovski, devrait assurer l'intérim à la tête du pays.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.