Accéder au contenu principal

Lyon défie un Bayern Munich en regain de confiance

Lyon se prépare à affronter le Bayern Munich, ce mercredi soir, à l'Allianz Arena, en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Le club bavarois est en pleine confiance après son succès en quarts face à Manchester United.

Publicité

Après Liverpool en poule, puis le Real Madrid en huitième de finale, l'Olympique Lyonnais défie un troisième vainqueur de la Ligue des Champions, le Bayern Munich. Le contexte du match est particulier puisque l'affaire de proxénétisme qui touche le monde des Bleus concerne deux joueurs qui seront présents sur la pelouse, Franck Ribéry et Sidney Govou.

Côté terrain, les Rhodaniens n'avaient jusqu’ici jamais dépassé le stade des quarts de finales, échouant à trois reprises, parfois de justesse (défaite aux tirs aux buts contre le PSV Eindhoven en 2005), à rejoindre le dernier carré. Bourreau impitoyable des Galactiques madrilènes en huitièmes, Lyon a réussi à mater les Girondins de Bordeaux pour conjurer le sort et s’offrir enfin une qualification en demi-finale. Une épopée qui inquiète les Bavarois. "Il serait mal venu de sous-estimer cette équipe de Lyon qui a battu Liverpool et le Real", a prévenu Philipp Lahm.

Le printemps munichois

Pourtant les Munichois, qui disputeront de leur côté leur 13e demi-finale de C1, ont de quoi être confiants. Le Bayern version printemps 2010 n’a plus rien à voir avec l’équipe qui avait été baladée par Bordeaux au milieu de l’automne pendant la phase de poule. Les Bavarois s'étaient inclinés à l'extérieur (1-2) puis à domicile (0-2) face au champion de France en titre. Les hommes de Louis Van Gaal ont attendu le dernier match de poule pour s’extirper de leur groupe et rejoindre les huitièmes aux dépens de la Juventus de Turin.

Condamnés avant de jouer par le tirage au sort qui leur offrit Manchester United en quarts, les Bavarois réussissent l’exploit retentissant de se qualifier sur le terrain des Red Devils (2-1 ; 2-3). Revigoré par le retour en forme de ses vedettes, le Français Frank Ribéry et le Néerlandais Arjen Robben, le Bayern, actuel leader de la Bundesliga, est un adversaire de poids pour Lyon. Une renaissance qui rappelle celle vécue par l’OL, qui présente un bien meilleur visage en 2010 que celui taciturne affiché fin 2009. "C'est une équipe qui a eu un parcours un peu similaire au nôtre avec des difficultés à l'automne. Elle revient très fort dans ce printemps, un peu comme nous", reconnaît l'entraîneur lyonnais Claude Puel.

Si un fossé abyssal sépare les deux clubs au niveau du palmarès européen, les joueurs des deux camps jouissent individuellement d’une expérience équivalente à ce niveau. Lyonnais et Munichois se sont rencontrés six fois en Ligue des Champions au cours de ces dix dernières années. Chaque camp compte deux victoires. Pour l’instant…

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.