Accéder au contenu principal

Les Lyonnais s'inclinent logiquement face au Bayern Munich

Le Bayern Munich s'est imposé à domicile face à Lyon en demi-finale aller de la Ligue des Champions (1-0). Les Bavarois doivent leur salut à Arjen Robben, auteur de l'unique but de la partie. Frank Ribéry a été expulsé à la 36e minute.

Publicité

Lyonnais et Bavarois se sont livrés une véritable bataille au cours de cette demi-finale aller de la Ligue des Champions, disputée dans l'Allianz-Arena, un des plus beaux stades du monde. Véritable poison pour les défenseurs rhodaniens, le Néerlandais Arjen Robben a offert une précieuse victoire au Bayern (1-0), avant le match retour qui sera disputé le 27 avril à Gerland.

Venu en masse pour assister au spectacle, le public bavarois s’est une nouvelle fois régalé des exploits décisifs du Batave.
 
En début de match, les deux équipes ont fait l'économie du traditionnel round d’observation pour s’engager directement dans un débat intense en milieu de terrain. En début de partie, les Lyonnais font jeu égal avec les Munichois, mais ces derniers se montrent plus entreprenants devant le but d’Hugo Lloris. Nullement perturbé par l’affaire de mœurs dans laquelle il est personnellement impliqué, Frank Ribéry place une frappe dangereuse, à la 18e minute, qui passe juste à côté du poteau gauche lyonnais.
 
Les occasions s’enchaînent pour les Bavarois, de plus en plus menaçants. Étouffés par le pressing allemand, les Lyonnais peinent à récupérer le ballon et encore moins à se projeter dans le camp adverse. La donne change à partir de la 25e. Les Rhodaniens, qui ont laissé passer l’orage, s’offrent même une belle occasion par l’intermédiaire d’Ederson à la 29e. La frappe plein axe du Brésilien est écartée in extremis en corner par Martin Demichelis.
 
Ribéry voit rouge
 
Le tournant du match intervient à la 36e avec l’expulsion de Ribéry pour une agression sur Lisandro Lopez. Emporté par son élan, l’international français tacle sévèrement la cheville de l’Argentin dans le camp rhodanien. Roberto Rosetti, l’arbitre du match, voit rouge, l'Allianz-Arena gronde. Le stratège du Bayern, qui vit une drôle de semaine, manquera automatiquement le match retour, voire la finale en cas de qualification de son club.
 
Les hommes de Louis Van Gaal, qui dominaient jusqu’ici la partie, vont devoir évoluer à 10 contre 11. Conscient de l’aubaine, l’OL s’offre une nouvelle occasion quelques minutes plus tard. Kim Kallstrom place une frappe violente sous la barre du gardien munichois, qui réussit à détourner de la main droite le missile du Suédois.
 
Toulalan craque
 
De retour des vestiaires, les Bavarois, déchaînés, se procurent les deux premières occasions de la deuxième mi-temps. La première,  par l’intermédiaire de Danijel Pranjic qui place une frappe de demi-volée difficilement écartée par Lloris. La deuxième par l’international allemand Bastian Schweinsteiger dont la reprise de la tête frôle le but rhodanien.
 
A la 53e, la menace se fait plus précise. Les hommes de Claude Puel échappent de peu à l’ouverture du score quand, seul dans l’axe, Thomas Muller, parfaitement servi par Philip Lahm, manque un but tout fait.
 
Averti quelques minutes plus tôt, Jérémie Toulalan craque à son tour et se fait expulser par l’arbitre italien après un nouveau carton jaune infligé à la 54e. Sévère. Les deux équipes sont à nouveau à égalité numérique. Le Bayern multiplie les offensives et Robben, intenable côté gauche, sème la défense des Gones mais manque de quelques centimètres l’ouverture du score à la 60e. Le match s’emballe, le rythme s’affole, Lyon résiste. Mario Gomez, fraîchement entré en jeu, est idéalement servi par Robben, mais le Bavarois reprend mollement de la tête un ballon qui échoue dans les bras de Lloris.
 
Robben libère les siens
 
Eblouissant depuis la reprise, Robben lancé plein axe ouvre la marque à la 68e d’une frappe des 25 mètres, légèrement déviée par Muller. Pris à contre-pied, Lloris est battu. Le Néerlandais avait déjà sauvé son club en marquant des buts décisifs contre la Fiorentina en huitièmes et contre Manchester United en quarts.
 
Les Lyonnais accusent le coup. Acculés dans leur camp, ils ne se sont procuré aucune occasion de but depuis la reprise. A six minutes du coup de sifflet final, le Batave est tout près de réussir le doublé. Mais Lloris sort le grand jeu en faisant barrage à un nouveau tir surpuissant signé Robben.
 
Le Bayern semble satisfait du résultat et gère les dernières minutes du match. Les Lyonnais, dominés, s’inclinent logiquement 1-0 en Bavière, sans pour autant compromettre leurs chances de qualification pour la finale.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.