Accéder au contenu principal
LIGUE 1

Victorieux face à Saint-Étienne, Marseille conforte sa place de leader

Texte par : Dépêche
3 min

L'Olympique de Marseille conserve sa première place au classement de Ligue 1 après sa victoire 1-0 au Stade Vélodrome contre Saint-Étienne. Plus tôt dans la soirée, Auxerre avait mis la pression sur le leader en dominant Toulouse (3-0).

Publicité

AFP - Mis sous pression par Auxerre, vainqueur à Toulouse (3-0), le leader marseillais n'a pas vacillé face à Saint-Etienne (1-0) et a sauvegardé ses cinq points d'avance en tête du classement du championnat de France, dimanche lors de la 34e journée.

L'OM, qui l'a emporté en dépit d'une certaine fébrilité grâce à un petit but de Valbuena reste plus que jamais le principal candidat pour ce trône de champion que le club attend depuis 1992. Il pourrait même s'en approcher quasi-définitivement en cas de résultat positif vendredi à Auxerre, lors de la véritable +finale+ du championnat.

Les Bourguignons ont encore été impressionnants d'efficacité à Toulouse où un but de Pedretti et un doublé de Jelen (13 buts cette saison) leur ont permis de poursuivre leur belle série (11e match d'affilée sans défaite) et de mater un Téfécé décidément faiblard (13e).

Derrière le duo de tête, tout reste encore jouable dans l'optique de la C1. Il faudra ainsi compter avec Lille (3e), qui s'est remis en selle au Mans (2-1).

Même Montpellier (4e) peut encore espérer jouer les troubles-fêtes. Le promu a certes ramené un nul sans gloire de Nancy (0-0), mais avec un petit point de retard sur le Losc, le rêve fou d'une participation en C1 est toujours à portée de vue.

Pour les Héraultais, tout se jouera sans doute dimanche prochain avec un choc à La Mosson face à Lyon. L'OL (5e à deux longueurs de la 3e place) jouera très gros à Montpellier même s'il compte un match en moins.

Le cas le plus inquiétant est en fait celui de Bordeaux (6e). Le champion en titre s'est déjà fait une raison et sait qu'il ne pourra pas reconquérir son sceptre mais il pourrait également être privé d'Europe si sa mauvaise passe se poursuit.

A Lorient, les Girondins ont été victimes de la redoutable efficacité de Gameiro, meilleur buteur à égalité avec Niang (15 buts), et ont plié pour la 4e fois en 5 rencontres.

Pour ne rien arranger Yoann Gourcuff s'est blessé aux ischio-jambiers et sa présence à Valenciennes mercredi est fortement compromise.

Loin de la lutte pour le titre et les places européennes, le Paris SG (10e) n'a qu'une idée en tête depuis plusieurs semaines: remporter la Coupe de France, le 1er mai face à Monaco, pour sauver sa saison et accrocher un accessit pour l'Europa League.

Mais les Parisiens n'ont pas véritablement convaincu au cours d'une sorte de répétition générale contre Rennes au Parc des Princes (1-1).

En bas de tableau, Boulogne s'est offert un petit sursis en dominant nettement Sochaux à Bonal (3-0). Mais les Nordistes, avant-derniers à neuf points de Saint-Etienne, 17e, ne se font guère d'illusions sur leur avenir en L1.

Le Mans, 18e et battu par Lille, est lui aussi quasiment condamné à la relégation.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.