Accéder au contenu principal
BOURSES

Journée noire sur les places financières européennes

Texte par : FRANCE 24 avec dépêches
|
Vidéo par : Pauline SIMONET
3 mn

-3,64 % à Paris, -2,6 % à Francfort, -5,41 % à Madrid : les bourses européennes ont clotûré en forte baisse ce mardi. Une chute consécutive à des rumeurs affirmant que l'Espagne s'apprêterait à demander un prêt de 280 milliards d'euros au FMI.

Publicité

Les places boursières de l’Union européenne (UE) ont été violement chahutées, ce mardi, en raison d’un important regain d’inquiétude sur les risques de contagion de la crise grecque à d’autres pays de l'UE.

Dans le sillage de la Bourse d’Athènes, qui a lourdement chuté (-6,68 %), le CAC 40 a perdu 3,64 % à Paris, tandis que Francfort et Londres ont à peine mieux résisté. Le Dax a fini l’exercice en très nette baisse (-2,6 %), tandis que le FTSE 100 a enregistré un recul similaire, à 2,56 %. En Italie et au Portugal enfin, les Bourses de Milan et de Lisbonne ont enregistré des baisses de 4,70 % et 4,21 %. 

it
WB FR DPX BOURSE 22H 050410.wmv

Sur le marché des devises, l’euro emboîtait le pas des places européennes et filait à pleine vitesse vers le seuil des 1,30 dollar, en baisse de plus d’un point par rapport à la veille.

Rumeurs et préoccupations

Cet effondrement des places financières européennes est en grande partie dû à la persistance de deux rumeurs laissant entendre que la Grèce serait sur le point d'emporter l'Espagne dans sa chute. En début de journée, des bruits de couloir ont d'abord fait état d'une dégradation imminente de la note de la dette espagnole par plusieurs agences.

Une autre rumeur est ensuite venu affirmer que Madrid serait sur le point de solliciter à son tour une aide colossale de 280 milliards d’euros auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de ses partenaires européens. Les démentis successivement apportés par deux agences de notation, Fitch et Moody's, par le président du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero, puis par le FMI après la fermeture, n'y ont rien fait.

À Madrid, l’Ibex-35, le principal indice de la Bourse espagnole, a clôturé dans le rouge, en baisse de 5,44 %.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.