Accéder au contenu principal
BOXE

Mormeck bat Oquendo et se rapproche du titre mondial des lourds

Texte par : Emmanuel VERSACE
2 min

Le Français Jean-Marc Mormeck a fait un pas supplémentaire vers le titre de champion du monde des lourds, ce jeudi. Le boxeur français est venu à bout de l'Américain Fres Oquendo, au terme d'un combat sans grand relief.

Publicité

à la Halle Carpentier, Paris

Jean-Marc Mormeck a vaincu l'Américain Fres Oquendo aux points à l'unanimité des juges (96/95, 96/95, 96/94), jeudi soir à la Halle Carpentier de Paris (13e). Soutenu par 5000 personnes, parmi lesquelles se trouvaient l'acteur Jean-Paul Belmondo, le réalisateur Claude Lelouche ou encore l'ancien boxeur champion du monde Ibrahim Asloum, Mormeck a signé sa deuxième victoire chez les lourds. Cependant, il s'en est fallu de peu pour voir Mormeck se faire dominer par un adversaire expérimenté et puissant.

Plusieurs fois averti, comme à la 4e reprise pour coup bas, le Français a dû batailler pour contrer et encaisser la lourde droite du Portoricain, dixième boxeur mondial. Cadrer son adversaire, voilà ce que lui répétait Eric Collette, son entraîneur, avant de monter sur le ring. Et c'est ce que le Guadeloupéen a tenté de faire, et en partie réussi. Connu pour combattre à reculons grâce à son allonge impressionnante (2,03 m), Oquendo n'a pu contenir trop longtemps un Mormeck bien décidé à avancer sur son adversaire.

"Travailler la puissance"

A partir du 5e round, voyant que le Français ne reculerait pas, Big "O" tente alors d'aller vers lui. Ce changement de tactique en cours de combat perturbe le Français qui doit alors encaisser les coups de burins de l'Américain et subir son pressing. Dans les derniers rounds, Oquendo semble dépassé dans le combat à mi-distance et au corps à corps. Nouveau changement de stratégie et de nouveau le visiteur se tient à distance du Français. A la huitième reprise, Mormeck finit par le déstabiliser grâce à un joli crochet du droit avant de tout donner dans le dernier round, quitte à finir dans les cordes.

Eric Collette s'est dit satisfait de la prestation de son boxeur. "Il a bien encaissé, bien bloqué les coups pourtant très puissants d'Oquendo. On s'attendait à un combat très difficile et Jean-Marc a relevé ce défi qui n'était pas gagné d'avance", explique-t-il. "Maintenant il lui reste à travailler la puissance."

Car Mormeck, boxeur et surtout promoteur, compte remonter sur le ring dès septembre. "J'ai deux grosses surprises pour plus tard. On a deux adversaires vraiment prestigieux. On a des principes d'accord. Cette année, il y aura encore deux grosses surprises, dont une en France, a priori", déclarait Mormeck au micro d'Orange Sport après sa victoire. Le boxeur-promoteur est bien décidé à gravir une troisième marche avant le challenge final : une ceinture mondiale.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.