CUBA

L'industrie sucrière enregistre son plus mauvais résultat depuis plus d'un siècle

Avec 1,4 million de tonnes de sucre produit en 2008 contre plus de 8 millions en 1988, Cuba enregistre sa pire production sucrière depuis 1905. L'industrie sucrière du pays a commencé à s'effondrer après la chute du Mur de Berlin, en 1989.

Publicité

AFP -  La récolte actuelle de cannes à sucre, jadis l'un des fleurons de l'économie cubaine, est un "désastre" et sera "la plus pauvre" depuis 1905, a reconnu mercredi la presse cubaine deux jours après la démission du ministre de ce secteur.

"L'actuelle récolte de cannes à sucre peut être qualifiée de désastre en termes de production et d'efficacité. Le pays n'avait pas enregistré une campagne sucrière aussi pauvre depuis 1905", alors que la récolte avait été de 1,2 million de tonnes, écrit le quotidien officiel du Parti communiste cubain, Granma.

Le président Raul Castro a accepté la démission de son ministre de l'Industrie sucrière depuis 2008, Luis Manuel Avila, 58 ans, qui a "reconnu les déficiences de son travail", a rapporté lundi la télévision cubaine.

L'industrie sucrière cubaine a commencé à s'effondrer dans les années 1990 avec la grave crise économique liée à la disparition de l'allié soviétique qui achetait notamment du sucre cubain contre notamment du pétrole.

La production de sucre a atteint, selon les derniers chiffres officiels publiés, 1,4 million de tonnes en 2008, contre 8,1 millions de tonnes en 1988-89. La production actuelle permet tout juste de couvrir les besoins de l'île en sucre estimés à 700.000 tonnes.

Tentant de développer d'autres types de récoltes et de dépendre moins des importations (80% de ses besoins alimentaires), le gouvernement cubain a toutefois transféré il y a quelques années 60% de la superficie agricole qui était consacrée à la canne à sucre à d'autres cultures. 100.000 travailleurs de la canne à sucre avaient été également transférés vers un autre secteur.

Minée par sa bureaucratie, la corruption et 48 ans d'embargo américain, Cuba traverse actuellement ses plus graves difficultés économiques depuis la chute de l'URSS en 1991.

La crise financière mondiale a par ailleurs frappé de plein fouet cette île des Caraïbes où l'industrie du tourisme et l'exportation de nickel jouent un rôle économique de premier plan.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine