Accéder au contenu principal

Un chimiquier allemand capturé par des pirates au large d'Oman

Un chimiquier allemand a été capturé avec ses 19 membres d'équipage, au large d'Oman, par des pirates somaliens qui ont abordé le navire à l'arme automatique et au lance-roquettes. L'équipage se porterait bien.

Publicité

AFP - Des pirates se sont emparés samedi d'un chimiquier allemand et de son équipage au large d'Oman après avoir procédé à des tirs à l'arme automatique et de roquettes au cours d'un abordage spectaculaire, a annoncé la mission anti-piraterie de l'Union européenne.

Les membres d'équipage, 19 marins indiens, deux bangladais et un ukrainien, se porteraient "bien", a indiqué le quartier général de la force navale de l'UE (EU Navfor), qui mène l'opération anti-piraterie Atalante, citant un contact radio établi par un navire de commerce croisant à proximité.

"En début d'après-midi, le 8 mai, le chimiquier allemand Marida Marguerite, battant pavillon des îles Marshall, jaugeant 13.000 tonnes, a été capturé à  120 miles (environ 192 kilomètres, ndlr) au sud de Salalah (Oman)", a annoncé la force navale de l'UE dans un communiqué publié à Bruxelles.

"Le navire a été approché par une embarcation de pirates tirant à l'arme automatique et au lance-roquettes (RPG) et l'équipage a rapporté avoir vu les pirates grimper à bord", a indiqué la Navfor.

"On croit qu'ils se portent bien", a ajouté le communiqué à propos des membres de l'équipage.

"Un navire de commerce qui passait a tenté d'établir un contact radio mais a reçu une réponse de la passerelle du bateau capturé lui disant de 's'en aller'", selon la force navale de l'UE. Le navire va "continuer à suivre la situation", a-t-elle souligné.

Plus tôt samedi, une ONG d'assistance aux marins a annoncé la capture par des pirates somaliens d'un bateau de pêche taiwanais, avec 26 membres d'équipage, au large des côtes des Seychelles.

Le ministère des Affaires étrangères de Taïwan a confirmé cette prise d'otages dans un communiqué et a précisé que des contacts avaient lieu avec les pirates. Il a indiqué qu'une rançon d'un montant non précisé avait été demandée.

Près de 400 marins sont actuellement détenus par les pirates, le chiffre le plus élevé depuis que la piraterie somalienne s'est développée en 2007.

Jeudi, la marine russe a libéré un pétrolier russe tombé la veille aux mains de pirates somaliens dans le golfe d'Aden.

L'énorme tanker de 230 mètres de long Université de Moscou, battant pavillon libérien, avait été détourné mercredi matin par des hommes armés alors qu'il croisait au large de l'île yéménite de Socotra, faisant route vers la Chine.

Lourdement armés, équipés de GPS et de téléphones satellitaires, les pirates ont accumulé en 2009 des rançons pour un montant estimé à 60 millions de dollars.
   

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.