ÉRUPTION VOLCANIQUE

Le nuage de cendres perturbe le trafic aérien de Porto à Vienne

Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : Alix LE BOURDON
5 mn

Alors que le trafic aérien portugais, espagnol et italien se rétablit peu à peu, les aéroports de Munich et de Vienne annulent bon nombre de vols ce dimanche. En France, des dizaines de vols ont été annulés à Paris et Nice.

Publicité

AFP - Les perturbations du trafic aérien se sont étendues dimanche dans le sud de l'Europe, du Portugal jusqu'à l'Allemagne, en raison d'un nuage de cendres échappé du volcan islandais dont l'éruption avait déjà paralysé le ciel européen à la mi-avril.

Alors que la situation s'améliorait dans l'après-midi dans les aéroports d'Espagne et d'Italie, le nuage de cendres volcaniques a affecté dimanche la Croatie, le sud de l'Allemagne et l'Autriche.

Cette écharpe de cendres "s'étend sur des milliers de kilomètres d'Ouest en Est, mais n'est pas très large, d'environ 300 kilomètres", selon l'Institut portugais de Météorologie.

Les particules peuvent endommager les réacteurs des avions, conduisant les autorités à annuler des vols par précaution.

Selon l'Organisation européenne de la navigation aérienne Eurocontrol environ 24.500 vols ont eu lieu dimanche, soit 500 de moins qu'un dimanche normal.

Les vols vers les régions touchées étaient annulés, les liaisons transatlantiques affectées et les appareils devaient changer de trajectoire pour éviter le nuage, entraînant des retards.

Au Portugal, 308 vols avaient été annulés à 16H00 GMT. Les vols à l'aéroport de Lisbonne ont été suspendus dimanche à 20H00 GMT et le resteront jusqu'à lundi 12H00 GMT, a annoncé l'agence portugaise de la navigation aérienne (NAV).

"En raison d'un déplacement du nuage vers le sud, une zone d'interdiction de vol a été mise en place sur la région de Lisbonne entraînant la suspension des opérations de contrôle aérien", a précisé la NAV dans un communiqué.

Selon une porte-parole de la NAV, Sofia Azevedo, interrogée par l'AFP, "tous les vols devront être suspendus jusqu'à lundi 12H00 GMT", soit moins de 24 heures avant l'arrivée du pape dans la capitale portugaise, prévue mardi à 11 heures locales (10H00 GMT).

Les vols sur l'archipel des Açores restaient suspendus jusqu'à 06H00 GMT lundi, ainsi que le trafic à l'aéroport de Porto, a-t-elle ajouté.

Le volcan islandais Eyjafjöll a recommencé jeudi à cracher d'importantes quantités de cendres. Son éruption avait paralysé le trafic aérien en Europe pendant près d'une semaine à la mi-avril, bloquant plus de huit millions de passagers.

La quantité de cendres émises dimanche a nettement diminué et le nuage contient beaucoup moins de fines particules susceptibles d'être transportées au loin, a expliqué un vulcanologue islandais, Björn Oddsson, chargé de l'observation quotidienne du volcan.

En Espagne, sept aéroports du nord du pays ont fermé à 14H00 GMT (Asturies, Santander, Bilbao, Salamanque, Valladolid, Leon et Burgos) et trois autres (Saint-Jacques-de-Compostelle, Vigo et La Corogne) fermés plus tôt ont ouvert à 15H00 GMT.

En Italie, l'espace aérien au nord-ouest, fermé dimanche matin, a rouvert à la mi-journée. Près de 300 vols ont été annulés aux aéroports de Turin et de Milan et une centaine dans la capitale.

A mesure que la situation s'améliorait à l'Ouest, des perturbations se faisaient sentir à l'est du continent. L'aéroport de Munich, fermé dimanche depuis 13H00 GMT, a pu cependant rouvrir à 21H00 (19H00 GMT), a annoncé l'agence allemande de sécurité aérienne (DFS).

La DFS a également autorisé la réouverture des aéroports régionaux d'Augsbourg et Memmingen et de Stuttgart, qui avaient été fermés pour les mêmes raisons, mais elle a annoncé l'arrivée du nuage sur l'Allemagne lundi.

En Autriche, l'espace aérien a été partiellement fermé dimanche, jusqu'à lundi matin, affectant les aéroports de Vienne, Innsbruck, Linz et Salzbourg.

En Croatie, les aéroports de Split et Zadar, sur la côte adriatique, ont été fermés.

En France, des cendres présentes dans le ciel ne perturbaient pas le trafic mais une centaine de vols à destination des zones affectées par le nuage ont été annulés.

En Irlande, les autorités de l'aviation civile ont indiqué dimanche soir que les aéroports irlandais fermés dans l'ouest du pays: Donegal, Sligo, Knock (ouest), Galway et Kerry (sud-ouest), rouvriront à O6H00 (05H00 GMT)

Les restrictions imposées sur certaine zones septentrionales de l'espace aérien écossais ont d'autre part été levées dimanche soir, à l'exception de l'île de Barra, dans les Hébrides extérieures (ouest).

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine