Accéder au contenu principal

Jour J pour les Bleus de Raymond Domenech

Les dés sont jetés. Le sélectionneur de l'équipe de France doit dévoiler, ce mardi, sa liste tant attendue des 23 joueurs qui défendront les couleurs françaises lors de la Coupe du monde. Revue d'effectif avant le verdict.

Publicité

 

À quelques heures de la divulgation de la liste des 23 Bleus retenus par Raymond Domenech pour disputer le Mondial-2010, les rumeurs les plus folles circulent dans les médias. La plus farfelue est allée jusqu'à évoquer un rappel du vétéran du PSG, Claude Makélélé (37 ans, 71 sélections). "Il y a 18 joueurs qui sont déjà dans la liste", avait récemment souligné le sélectionneur national. "Mais sur les cinq qui manquent, là on va rigoler", avait-il ajouté. Énigmatique ? Pas forcément, car il ne doit pas être facile pour Domenech d'y voir clair dans le contexte actuel.

Décriée depuis sa qualification controversée contre l'Eire et la fameuse main de Thierry Henry, contrariée par l’impopularité chronique du sélectionneur, plombée par la méforme et les blessures de ses cadres, l’équipe de France traverse une période trouble. Et ce n’est pas l’affaire de mœurs qui a récemment concerné trois joueurs tricolores qui va apaiser le climat de la maison bleue... Pour faire le point, une petite revue d’effectif s’impose.

Lloris, le dernier rempart

Le poste de gardien de but est celui qui pose le moins de problèmes. Hugo Lloris (OL), l’indiscutable numéro un français et son suppléant Steve Mandanda (OM), qui vient de décrocher le titre de champion de France avec son club, sont assurés - sauf grave blessure - d'être du voyage en Afrique du Sud. Le seul point d’interrogation concerne l’identité du dernier portier. Jusqu’ici, Cédric Carrasso (Bordeaux) tenait la corde… mais il s'est blessé. S’il ne retrouve pas son niveau à temps, les noms de Stéphane Ruffier, impressionnant avec Monaco, et celui d’une vieille connaissance, le Lillois Mickael Landreau, sont les plus cités pour le suppléer.

Une défense en chantier

Pas franchement rassurante lors de la campagne de qualification, voire absente en match amical face à l’Espagne, la défense des Bleus est le principal chantier du sélectionneur. L’axe central est le secteur qui inquiète le plus car son pilier, William Gallas (78 sélections), n’a plus joué depuis la fin du mois de mars. Même si le défenseur d'Arsenal pense pouvoir se remettre à temps de sa blessure au mollet pour disputer la Coupe du monde, l'incertitude demeure. Quant à Éric Abidal (FC Barcelone), probable titulaire dans l’axe, il n’a presque pas joué en 2010, à cause de ses blessures à répétition.

William Gallas est certain d'être rétabli pour le Mondial.
(Crédit : AFP)
William Gallas est certain d'être rétabli pour le Mondial. (Crédit : AFP)

Fébriles avec les Bleus, seuls deux des trois habituels suppléants à ce poste - les Sévillans Sébastien Squillaci et Julien Escudé et le Lyonnais Jean-Alain Boumsong -, sont donnés partants pour l’Afrique du Sud. Reste à savoir lesquels... Solide avec Lille, Adil Rami, souvent appelé en sélection mais jamais capé, pourrait constituer la surprise du chef. Sachant que le cas de Philippe Mexès (AS Rome), qui n’est plus titulaire dans son club, ne risque pas de s’arranger, tout comme celui de Michaël Ciani (Bordeaux), qui n’est plus au niveau depuis quelques mois. 

Sur les côtés, les latéraux Bakary Sagna (Arsenal) et Patrice Evra (Manchester United) sont indispensables. Si Domenech opte pour la continuité, leurs doublures devraient être Rod Fanni (Rennes) et Gaël Clichy (Arsenal). Mais les Lyonnais Aly Cissokho et Anthony Réveillère, ou encore le Bordelais Benoît Trémoulinas, peuvent bousculer la hiérarchie.

Vieira et la loi du milieu

Le milieu de terrain des Bleus est le secteur qui incarne la richesse du football français. Le quatuor de titulaires formé par Frank Ribéry (Bayern), Yoann Gourcuff (Bordeaux), Jérémy Toulalan (OL) et Lassana Diarra (Real) est indiscutable aux yeux du sélectionneur. Florent Malouda, fraîchement sacré champion d’Angleterre et certainement le meilleur Bleu en 2010, est lui aussi incontournable, tant il fut étincelant et décisif avec Chelsea cette saison. Pour le reste, Sidney Govou (OL), Alou Diarra (Bordeaux) et les Gunners Abou Diaby et Samir Nasri peuvent prétendre compléter la liste des milieux.

Le cas le plus épineux est, sans conteste, celui de Patrick Vieira (33 ans, 107 sélections). Et pour cause : souvent blessé ou en manque de compétition jusqu’à son
L'énigme Patrick Vieira... (Crédit : AFP)
L'énigme Patrick Vieira... (Crédit : AFP)

transfert en janvier à Manchester City, il n’a plus joué avec les Bleus depuis le 2 juin 2009. Reste à savoir si ses solides - mais rares - prestations en Premier League ont convaincu le sélectionneur.

Côté surprise, les Marseillais Mathieu Valbuena, Hatem Ben Arfa et Benoît Cheyrou ont un mince espoir de rejoindre le groupe. Quant aux Lillois Rio Mavuba et Yohan Cabaye et au Rennais Sylvain Marveaux, ils peuvent, eux aussi, nourrir quelques ambitions.

Attaque en berne

Qui fera trembler les filets en Afrique du Sud ? La question est légitime tant, les attaquants français ont brillé par leur discrétion cette année. Thierry Henry, le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France avec 51 réalisations, est quasiment certain de disputer sa quatrième Coupe du monde consécutive... sauf décision cataclysmique de Domenech. Une telle hypothèse n'est pourtant pas à exclure totalement, tant la saison de "Titi" a été pauvre au Barça. L’état de forme du capitaine des Bleus, qui a passé le plus clair de sont temps sur le banc des remplaçants, reste énigmatique.

Autre joueur fantomatique, Karim Benzema. Le Madrilène sort d’une saison ratée et émaillée de blessures. Il ne s’est jamais montré convainquant avec les Bleus, où il a un statut de remplaçant. Il est clairement en sursis. Ce n'est pas le cas, en revanche, de Nicolas Anelka, qui a joué un rôle actif dans le sacre de Chelsea. Le Londonien est certain de
Nicolas Anelka, sacré champion d'Angleterre 2010 avec Chelsea.
(Crédit : AFP)
Nicolas Anelka, sacré champion d'Angleterre 2010 avec Chelsea. (Crédit : AFP)

participer au premier Mondial de sa carrière. André-Pierre Gignac, souvent titularisé et doté d’un mental irréprochable pendant les qualifications, revient de blessure. Malgré une saison moyenne (8 buts) et un manque évident de compétition, Domenech devrait le convoquer.

Enfin, la surprise du chef pourrait s’appeler Djibril Cissé (Panathinaïkos), sacré meilleur buteur du championnat grec. Avec 29 buts marqués, il est le meilleur artilleur français de la saison. Celui qui a manqué le Mondial-2006 pour cause de blessure et qui a été écarté au dernier moment de l'Euro-2008 jouit d’une belle cote dans les médias. Les autres candidats surprises à une place au soleil sud-africain sont le Lorientais Kevin Gameiro, meilleur buteur français de la Ligue 1 avec 16 buts, le Rennais Jimmy Briand et le Niçois Loïc Rémy. Verdict le 11 mai à 20 heures.

 

La rédaction de France 24 a voté pour établir sa propre liste des 23. Le résultat réserve deux surprises : les convocations de Benoît Cheyrou et de Djibril Cissé.

Gardiens : Lloris, Mandanda et Carasso
Défenseurs : Gallas, Abidal, Sagna, Evra, Mexès, Boumsong, Fanni, Clichy
Milieux : Ribéry, Malouda, Gourcuff, Lassana Diarra, Toulalan, Nasri, Govou, Cheyrou
Attaquants : Henry, Anelka, Cissé, Benzema

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.