ROYAUME-UNI

Cameron et Clegg affichent leur unité et promettent de réduire le déficit public

Texte par : FRANCE 24 avec dépêches
|
4 mn

Le nouveau Premier ministre britannique David Cameron et son vice-Premier ministre Nick Clegg ont détaillé, lors d'une conférence de presse commune, les grandes lignes de la politique qu'ils entendent mettre en oeuvre.

Publicité

Le Premier ministre conservateur David Cameron et son vice-Premier ministre, le libéral-démocrate Nick Clegg ont fait front commun pour leur première conférence de presse commune. Selon eux, l’"historique" gouvernement britannique de coalition "va durer". Nick Clegg a assuré qu’ils étaient unis autour d’"un objectif commun", même s’il a reconnu qu’il devrait y avoir "des secousses et des égratignures en route".

it

Dans les jardins de Downing Street, les deux jeunes dirigeants, tous deux âgés de 43 ans, sont arrivés côte à côte et ont tenu à apparaître sur un pied d'égalité.

David Cameron, dont le parti conservateur a remporté les élections mais sans obtenir la majorité absolue, a pris la parole le premier. Il a confirmé la nomination de cinq libéraux-démocrates au gouvernement "un signe de la force de la coalition et de notre sincère détermination à travailler ensemble de manière constructive".

"Nous avons un programme commun et une résolution commune à affronter les défis auxquels ce pays est confronté: assurer notre sécurité nationale et soutenir nos troupes à l'étranger, s'attaquer à la crise du déficit, reconstruire notre système politique brisé et construire une société plus solide", a-t-il ajouté.

Réduction du déficit public et taxe spécifique sur les banques

Les deux nouvelles têtes de l’exécutif ont fait de l’économie leur principal cheval de bataille. Selon l'accord de coalition qu’ils ont mis au point, la priorité est donnée à la réduction du déficit public et à la poursuite de mesures pour assurer la reprise économique.

it

Le gouvernement entend mettre fin à la hausse des cotisations sociales voulue par les travaillistes et indique "que des baisses de dépenses modestes, de l'ordre de 6 milliards de livres (7 milliards d'euros) sont possibles" sur l'année en cours. Les projets de réduction du déficit seront plus précisément détaillés lors d'un "budget d'urgence" qui se tiendra dans les 50 jours et une taxe spécifique sur les banques sera levée.

La livre sterling plutôt que l’euro

Dans une concession majeure des libéraux pro-européens aux Tories eurosceptiques, la coalition promet de ne pas abandonner la livre au profit de l'euro, durant toute la durée de la législature. Les libéraux avaient fait campagne sur leur ambition "à long terme" d'adopter la devise européenne.

La liste des membres du gouvernement n'était pas encore finalisée dans l'après-midi. Parmi les cinq postes libéraux, outre Nick Clegg, Vince Cable est promu au Commerce.

Du côté des conservateurs, ont notamment été confirmés les postes de George Osborne aux Finances, de l'eurosceptique William Hague aux Affaires étrangères et de Liam Fox à la Défense. Theresa May est en charge de l'Intérieur et Kenneth Clarke de la Justice, 69 ans.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine