Accéder au contenu principal

Arrestation de trois complices présumés de l'attentat manqué de Times Square

Trois personnes suspectées d'avoir participé au financement de l'attentat manqué de Times Square, le 1er mai, ont été arrêtées à Boston. Au Pakistan, un détenu affirme, quant à lui, avoir aidé l'auteur de l'attaque à se préparer.

Publicité

AFP - Les perquisitions et interpellations de jeudi ont été qualifiées "d'avancées importantes" dans l'enquête concernant l'auteur présumé de l'attentat manqué du 1er mai, Faisal Shahzad.

En effet, "il y a des raisons de croire que l'une des choses qu'ils faisaient était de lui fournir des fonds", a dit Eric Holder, le ministre de la Justice, à propos des trois individus arrêtés, ajoutant que les autorités essayaient "de retracer la nature exacte de ces transactions". Les enquêteurs essayaient de déterminer si ces fonds ont été versés à Shahzad en toute innocence ou pour financer sa tentative d'attentat.
Des agents de la police, du FBI et des services d'immigration ont pris d'assaut jeudi une station d'essence à Brookline, une banlieue de Boston (Massachusetts), a constaté l'AFP. Des hélicoptères survolaient la station qui a été bouclée par la police.

Une autre opération des autorités a pris place à Watertown, une autre banlieue de Boston.

"J'ai entendu un grand cri: FBI, FBI, haut les mains", a raconté à l'AFP Vincent Lacerra, un voisin. "Il y avait 15 ou 20 agents du FBI avec des gilets pare-balle. Ils avaient l'air de porter des fusils d'assaut".

Un Pakistanais emprisonné dans son pays suspecté de complicité

Selon le Washington Post de jeudi, un Pakistanais emprisonné dans son pays a déclaré être le complice de Shahzad dans l'attentat raté de Times Square.

Le quotidien cite des responsables américains selon lesquels ce suspect a fourni des preuves établissant le lien entre la tentative d'attentat et les talibans pakistanais. Il aurait également avoué avoir aidé Shahzad à se rendre dans des zones reculées du Pakistan pour y subir un entraînement.

La police fédérale américaine avait mené jeudi matin plusieurs perquisitions dans le nord-est du pays, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat manqué de Times Square à New York, au cours desquelles trois personnes avaient été arrêtées pour des questions d'immigration.

Perquisitions musclées dans le nord-est des Etats-Unis

"Ce matin, des perquisitions ont été menées dans plusieurs villes du nord-est, en lien avec l'enquête sur l'attentat raté", a déclaré jeudi le ministre de la Justice Eric Holder devant la commission de la Justice de la chambre des représentants.

"Plusieurs personnes sur lesquelles nous sommes tombées au cours de ces recherches ont été placées en détention pour violation de la législation sur l'immigration", a ajouté le ministre.

La porte-parole du FBI, Gail Marcinkiewicz a assuré à l'AFP que "deux personnes" avaient été interpellées. Un porte-parole de la police de l'immigration a confirmé ensuite l'interpellation d'une troisième personne.

Deux des personnes interpellées ont été placées en détention dans le Massachusetts et la troisième dans le Maine. "Ces trois détentions sont administratives et non criminelles", a indiqué Brian Hale, porte-parole de la police de l'immigration et des douanes.

"Ces opérations sont le résultat d'indices qui ont été rassemblés au cours de l'enquête et qui n'ont pas trait à une menace immédiate contre les Américains ou à un complot contre les Etats-Unis", a assuré M. Holder.

"Je fais part de ces informations pour préciser que l'enquête est en cours et que nous sommes activement à la recherche de tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire", a-t-il dit sans plus de précisions.

Des agents de la police, du FBI et des services d'immigration ont pris d'assaut jeudi une station d'essence à Brookline, une banlieue de Boston (Massachusetts), a constaté l'AFP. Des hélicoptères survolaient la station qui a été bouclée par la police.

Une autre opération des autorités a pris place à Watertown, une autre banlieue de Boston, ont indiqué des médias locaux.

"Les agents du FBI, armés, étaient une quinzaine ou une vingtaine quand ils ont encerclé la maison", a expliqué à la télévision locale NECN "Viny", une voisine. "Quelques minutes après ils sont entrés et ils en sont ressortis avec un homme, manifestement originaire du Moyen-Orient, qu'ils ont emmené en voiture", a-t-elle ajouté.

Selon ce témoin, les agents ont emporté plusieurs objets.

La chaîne CNN a précisé que d'autres perquisitions avaient eu lieu jeudi matin dans les Etats de New York et du New Jersey.

Faisal Shahzad, un Américain d'origine pakistanaise de 30 ans, a été arrêté deux jours après l'attentat raté de Times Square, alors qu'il se trouvait dans un avion en partance pour Dubaï. Il a été inculpé de tentative d'utilisation d'armes de destruction massive et est interrogé depuis par la police.

Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a annoncé dimanche que les Etats-Unis avaient désormais la preuve que les talibans pakistanais étaient derrière l'attentat raté commis le 1er mai à New York.

Le département d'Etat américain a indiqué mardi qu'il "envisageait sérieusement" de placer les talibans pakistanais sur la liste noire des organisations terroristes après avoir noté que les Etats-Unis étaient "très satisfaits" de la collaboration du Pakistan dans cette enquête.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.