Accéder au contenu principal
INTERNET

Google s'excuse d'avoir recueilli "par erreur" des données personnelles transmises par wifi

Texte par : Dépêche
2 mn

Google s'est dit "profondément désolé" d'avoir recueilli par "erreur" des informations transmises sur des réseaux wifi par les voitures équipées StreetView, et s'est engagé à ne plus recueillir aucune donnée liée à ces réseaux.

Publicité

AFP - Le groupe internet américain Google s'est dit vendredi "profondément désolé" d'avoir recueilli par "erreur" des informations transmises sur des réseaux wifi, et s'est engagé à ne plus recueillir aucune donnée liée à ces réseaux.

Les données collectées par erreur ont été recueillies par les voitures équipées par Google pour rassembler les images de son système de cartographie illustrée, StreetView, a expliqué le groupe californien sur son blog.

Habituellement ces voitures ont la possibilité de recueillir des données publiques sur les réseaux wifi, comme le nom de ces réseaux et leur numéro d'identifiant.

Le problème, a expliqué un vice-président de l'ingéniérie, Alan Eustace, c'est que les voitures ont aussi capté des informations passant sur des comptes wifi non verrouillés par mot de passe.

"Dès que nous nous sommes aperçus du problème, nous avons immobilisé nos voitures StreetView, isolé ces informations sur certains de nos réseaux que nous avons ensuite déconnectés pour les rendre inaccessibles", a précisé Google, qui suscite déjà les inquiétudes de certains observateurs pour l'accumulation de données qu'il collectionne sur les activités des internautes.

"Nous voulons détruire ces données dès que possible, et sommes en train de consulter les autorités de régulation de divers pays sur la manière rapide de nous en débarrasser", a précisé M. Eustace.

"L'équipe d'ingénieurs de Google travaille dur pour mériter votre confiance. Et nous avons hautement conscience que nous avons lamentablement échoué dans ce cas-là. Nous sommes profondément désolés de cette erreur et sommes déterminées à en tirer toutes les leçons possibles", a conclu M. Eustace.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.