Accéder au contenu principal

Christian Louboutin pose ses talons au bout de la Croisette

Le roi de l'escarpin aux semelles rouges a posé ses valises à Cannes, le temps du tournage de l'avant-dernier épisode du "Carrosse noir", la web-série diffusée sur son site Internet. En voiture, Mesdames...

Publicité

, envoyée spéciale à Cannes

Après avoir dévoilé ses talents de danseur sur YouTube, Christian Louboutin reste connecté à son époque en proposant depuis le 17 avril une web-série façon "Charlie's Angels" ("Drôle de dame") couplée avec "Les Demoiselles de Rochefort". Au cours des sept épisodes de dix minutes, les "Loubi's Angels" ont pour mission de sillonner la France dans leur carrosse. Et il n'y avait aucune raison pour qu'en cette mi-mai nos héroïnes ne fassent pas escale à Cannes.

Vêtues de façon parfois classiques et souvent loufoques (combinaisons moulantes, jupettes, cuissardes, escarpins strass de 12 cm de hauteur, etc.), Claudine, Jessyca et Joséphine répondent aux ordres de Loubi.

Enfant, Louboutin était fanatique de l’univers du cirque et attiré par le répertoire cabaret. "J’étais avec une amie à Cannes il y a cinq ans. Elle voulait acheter des souliers pour sa soirée, et je me disais que c’était dommage de ne pas pouvoir lui proposer d'endroit à moi. De là est partie l’idée d’avoir un lieu itinérant qui pourrait bouger au gré des festivals", explique le maître des lieux aux caméras de FRANCE 24.

Il a finalement fallu cinq ans pour que l’idée devienne réalité et qu'un ancien camion fromage soit transformé en carrosse. Mais Christian Louboutin ne soigne pas uniquement ses escarpins. Le créateur a voulu que cette vitrine itinérante devienne une scène de cabaret, le temps du tournage de l’épisode du "Carrosse noir". Louboutin a fait appel aux talents de Benoît Têtelin, qui a déjà démontré son savoir-faire en matière de carrosses loufoques, dans le "Marie-Antoinette" de Sofia Coppola.

La semaine prochaine, l’équipe des Loubi's Angels s’en va en Espagne pour tourner le dernier épisode de la série.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.