Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

REPORTERS

Reporters : le Brexit, un océan d'incertitudes pour les pêcheurs

En savoir plus

FOCUS

Réforme de l'enseignement primaire : une rentrée de haute lutte à l'école publique

En savoir plus

Economie

Google fourbit ses armes contre Apple

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 21/05/2010

Lors de sa conférence annuelle des développeurs, Google a annoncé toute une série de nouveautés qui sont autant de concurrents directs aux produits d'Apple. La guerre est déclarée.

Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Les deux jours (19 et 20 mai) durant lesquels s'est tenue la conférence annuelle des développeurs Google ont été l'occasion pour le géant américain de taper sur Apple. Les dirigeants du célèbre moteur de recherche ont multiplié les annonces de produits qui concurrencent directement l’inventeur de l’iPhone. Autant de flèches dans la pomme qui, par ricochet, donnent raison aux choix stratégiques de la firme de Steve Jobs. Revue de détail des armes de concurrence massive de Google…

 

La bataille des boutiques. L’App Store est une réussite incontestable. La boutique virtuelle d’Apple compte plus de 180 000 applications à télécharger pour l’iPhone et l’iPod. Son équivalent dans la galaxie Google, baptisé Market, fonctionne plutôt bien, mais reste à la traîne avec 50 000 applications. Du coup, le géant de Mountain View a dégainé une nouvelle arme : le Chrome Store. Intégré au navigateur Chrome, il permettra de télécharger et d’installer des applications, mais cette fois-ci depuis et pour son PC. En filigrane, Google joue ainsi la carte du 100 % Web alors qu’Apple avec sa boutique tente de développer un écosystème détaché du Net.

 

La bataille de la vidéo. Depuis quelques mois, Apple fait tout pour imposer son format de vidéo : le H.264. La marque à la pomme aurait pu réussir son coup de force (fin avril, Microsoft a, notamment, annoncé qu’il le soutenait) si Google n'avait pas lancé son propre format, le WebM. La bataille peut sembler anodine, mais l’enjeu est important : contrôler en partie la diffusion de vidéo sur le Web. En effet, il n’est plus nécessaire, théoriquement, d’utiliser Flash pour lire les vidéos sur les sites de type YouTube. Encore faut-il s’entendre sur un format de remplacement. L’avantage du H.264 est qu’il est de très bonne qualité. Son gros défaut : il est propriétaire donc payant. Aussi Google a-t-il décidé de jouer la carte de la gratuité avec le WebM. Mais sans la qualité.

 

La bataille de la musique. iTunes d’Apple est devenu en 2008 le premier revendeur musical au monde. En réalité, il n’existe que peu d’alternatives légales de téléchargements de musique numérique. Google a donc décidé de chatouiller un peu son concurrent sur ce marché. Lors de la présentation du Chrome Web Store, il en a dévoilé une des fonctionnalités : la possibilité de télécharger de la musique. Et contrairement à Apple, il ne sera pas nécessaire d’installer un logiciel tel qu’iTunes pour acheter le dernier tube à la mode.

 

La bataille des OS. iPhone OS contre Android, la bataille des systèmes d’exploitation pour téléphones portables fait rage depuis le lancement, en 2008, du premier téléphone Google. Lors de la conférence, le PDG du moteur de recherche, Eric Schmidt, a confirmé que son groupe était passé devant l’iPhone avec 100 000 smartphones vendus tous les jours. Dans la foulée, il a également annoncé une nouvelle version d’Android, baptisée Froyo, qui intégrera la technologie Flash et pourra faire office de HotSpot wi-fi. Deux avancées qui donnent à Google une longueur d’avance sur son meilleur ennemi.

 

La bataille des canapés. Lors de la présentation de l’iPad, le PDG d’Apple, Steve Jobs, avait souligné à quel point ce gadget allait être agréable à utiliser... dans son canapé. En clair, sa tablette tactile représente une alternative à la télévision. Pas si vite, vient de lui répondre Google. Le géant de l’Internet a annoncé le lancement, en partenariat avec Sony, de la Google TV. Une technologie permettant de transformer son téléviseur en navigateur Internet et rechercher facilement des émissions ou des vidéos à regarder directement sur son grand écran haute-définition. Pour l’heure, seul Sony proposera, à un prix non encore défini, un tel joujou dès l’automne aux États-Unis.

 

Crédit photo : Dakiny (sur Flickr)

Première publication : 21/05/2010

COMMENTAIRE(S)