SOUDAN

Le JEM, groupe rebelle du Darfour, affirme avoir tué 200 soldats soudanais

Texte par : Dépêche
3 mn

Le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), groupe rebelle du Darfour, affirme avoir tué 200 soldats soudanais au Darfour entre mercredi et jeudi. La région de l'ouest du Soudan est en guerre civile depuis 2003. L'armée dément ce bilan.

Publicité

AFP - Le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), le plus militarisé des groupes rebelles du Darfour, a affirmé vendredi avoir tué 200 soldats soudanais dans cette région de l'ouest du Soudan, un bilan démenti par l'armée.

"L'armée soudanaise a fui les villages de Daeen et Shaariya dans la partie orientale du Darfour Sud où nous avons tué 200 soldats" entre mercredi et jeudi, a déclaré à l'AFP Suleiman Sandal, un commandant du JEM.

"Nous avons perdu quatre des nôtres dans les affrontements", a-t-il ajouté dans une interview par téléphone satellitaire.

L'armée soudanaise a toutefois démenti ce bilan, accusant le JEM de se servir de civils comme des "boucliers humains".

"Ces chiffres sont erronés et sans fondement", a déclaré le porte-parole de l'armée Al-Sawarmi Khaled à l'AFP, sans fournir de bilan des affrontements.

"Les rebelles sont entrés dans le village d'Um Saouna, dans la partie orientale du Darfour Sud, utilisant des civils comme boucliers humains", a-t-il ajouté.

"Nos forces encerclent le village mais nous ne combattrons pas le JEM à l'intérieur du village de peur de provoquer des victimes civiles", a-t-il dit.

Khartoum et le JEM, important groupe rebelle du Darfour, sont parvenus à un cessez-le-feu doublé d'un accord politique l'hiver dernier, mais des pourparlers à Doha n'ont pas débouché sur une paix durable à la date prévue du 15 mars.

Les négociations ont été suspendues après que le JEM a accusé l'armée d'attaques contre ses positions.

Le Darfour est le théâtre depuis 2003 d'une guerre civile complexe à l'origine de 300.000 morts selon les estimations de l'ONU - 10.000 d'après Khartoum - et 2,7 millions de déplacés.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine