Accéder au contenu principal
ROLAND-GARROS 2010

Nadal et Henin pas épargnés par le tirage au sort

Texte par : Dépêche
3 min

Le tirage au sort des Internationaux de France n'a pas été clément avec deux favoris de la compétition, Rafael Nadal et Justine Henin. Les Bleus ont globalement été épargnés, sauf Richard Gasquet, qui débutera face au Britannique Andy Murray.

Publicité

REUTERS - Rafael Nadal n'aura pas la tâche facile à l'heure de se lancer dans la quête d'un cinquième sacre à Roland-Garros, alors que son grand rival Roger Federer, tenant du titre, bénéficie d'un tirage au sort plus aisé.

L'Espagnol, deuxième joueur mondial, a hérité dans sa moitié de tableau de la majorité des spécialistes de la terre battue, comme son compatriote Nicolas Almagro ou le Chilien Fernando Gonzalez, tête de série n°12, que la logique de la hiérarchie devrait voir opposés au troisième tour.

Viendraient ensuite d'autres représentants de l'armada espagnole, Fernando Verdasco (n°7) en quarts puis David Ferrer (n°9), à moins que ce dernier ne soit victime d'un regain de forme du Serbe Novak Djokovic, troisième joueur mondial mais absent des courts depuis plusieurs semaines en raison
d'allergies.

La moitié de tableau de Roger Federer paraît moins dense que celle de son rival.

Dans son quart de tableau, le premier adversaire sérieux est le Français Gaël Monfils, demi-finaliste il y a deux ans, quart de finaliste l'an passé et chaque fois battu par le Suisse.

En cas de victoire, se dessinerait un quart de finale contre le Suédois Robin Söderling, qu'il a dominé en finale en 2009.

S'il franchissait ces écueils, Federer pourrait être confronté en demi-finale au Français Jo-Wilfried Tsonga, 10e mondial, si toutefois ce dernier se défait au fil des tours du Russe Mikhail Youzhny (n°11) ou du Britannique Andy Murray (n°4).

Murray, dont le talent ne fait pas merveille sur terre, sera le premier adversaire de Richard Gasquet qui fera son retour porte d'Auteuil. Suspendu à titre conservatoire l'an passé pour une affaire de dopage avant d'être blanchi, il n'avait pas non plus participé au tournoi en 2008 en raison d'une blessure.

Compliqué pour Henin

Justine Henin fera, elle aussi, son retour à Roland-Garros où il n'est plus apparue depuis la dernière de ses quatre victoires en 2007.

Sortie de sa retraite en début de saison, la Belge a atteint la finale de l'Open d'Australie en janvier et remporté un tournoi, sur la terre battue de Stuttgart en avril.

L'ancienne numéro un mondiale, aujourd'hui 23e, n'a cependant pas été gâtée par le sort puisqu'elle pourrait retrouver dès les 16e de finale une autre ancienne n°1, la Russe Maria Sharapova.

En cas de succès, elle se mesurerait sans doute à Serena Williams, qui occupe actuellement le tête de la hiérarchie et dont l'entrée en matière ne présente, a priori, aucun danger.

Dans cette même moitié de tableau se trouvent également la Française Marion Bartoli (n°13), qui ne s'est pas montrée à son aise sur terre cette saison, la Russe Dinara Safina, n°9 et finaliste ces deux dernières années, et la Serbe Jelena Jankovic, deux fois demi-finaliste en 2007 et 2008.

Venus, l'aînée des soeurs Williams, aura, elle, un parcours semé d'embûches. Elle pourrait notamment retrouver la Française Aravane Rezaï, qui l'a battue en finale à Madrid dimanche dernier, dès les huitièmes de finale.

Les Russes Elena Dementieva, championne olympique, et Svetlana Kuznetsova, tenante du titre, devraient ensuite se dresser sur sa route vers la finale même si leur saison sur terre battue n'a jusqu'ici pas été très brillante.

Egalement en demi-teinte sur la plus lente des surfaces cette année, la Danoise Caroline Wozniacki, troisième mondiale, figure dans la moitié de tableau de Venus.

SPÉCIAL TENNIS

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.