AFGHANISTAN

La base militaire de Kandahar prise pour cible par des insurgés talibans

Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : Julien FANCIULLI
3 mn

La plus importante base militaire du sud de l'Afghanistan a essuyé les tirs de trois à cinq roquettes, ce samedi. Cette nouvelle attaque confirme les craintes d'une recrudescence de l'insurrection talibane dans la région.

Publicité

AFP- Plusieurs roquettes ont été tirées samedi soir sur la base militaire de Kandahar, la plus importante dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé l'Otan.

"Il y a des tirs indirects sur la base", a déclaré le major Brian DeSantis, un porte-parole de l'Otan à Kandahar, le berceau des talibans.

Dans le jargon militaire, les "tirs indirects" font référence à des tirs de mortiers ou de roquettes.

Entre trois et cinq roquettes sont tombées sur la base peu avant 21H00 locales (17H30 GMT). L'une d'entre elles est tombée près d'un magasin, une autre près d'une aire d'atterrissage d'hélicoptères.

La base militaire de Kandahar accueille notamment un immense aéroport militaire. Elle se trouve à la périphérie de Kandahar, la 3e ville du pays.

Les talibans ont récemment promis de lancer une série d'opérations de "jihad" --assauts, attentats et assassinats-- visant les forces de l'Otan et plus généralement les étrangers.

Mercredi, 30 à 40 talibans --dont des kamikazes-- avaient attaqué Bagram, une des plus grandes bases militaires étrangères en Afghanistan.

Seize insurgés et un civil américain avaient été tués selon les forces internationales. Neuf soldats américains avaient également été blessés lors des combats.

La veille, les forces internationales avaient connu une journée noire, perdant huit soldats, dont six dans un attentat suicide à la voiture piégée -- l'attaque la plus meurtrière à Kaboul depuis près d'un an et demi -- contre un convoi de l'Otan.

Depuis 2005 et la résurgence de l'insurrection menée par les talibans, chaque année établit un nouveau record de pertes pour les troupes étrangères, déployées en Afghanistan depuis fin 2001. 215 soldats de l'Otan ont péri cette année.

Depuis plusieurs mois, l'Otan se prépare à une démonstration de force à Kandahar, le fief des talibans, qui devrait culminer durant l'été quand tous les renforts promis seront arrivés.

L'armée américaine, qui à elle seule a vu le nombre de ses soldats disparus doubler en 2009, s'attend à une résistance âpre des talibans. Ces derniers ont en effet appelé les habitants à s'armer en prévision de l'offensive.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine