Accéder au contenu principal

L'administration américaine critique la manière dont BP gère la marée noire

Selon le ministre américain aux Affaires intérieures, Ken Salazar, le groupe pétrolier British Petroleum (BP), tenu pour responsable de la marée noire qui touche le golfe du Mexique, ne sait pas "totalement" ce qu'il fait.

Publicité

AFP - Le ministre américain aux Affaires intérieures Ken Salazar a estimé dimanche que la marée noire dans le Golfe du Mexique constituait une "crise existentielle" pour le groupe pétrolier britannique BP.

"Je ne mets pas en doute le fait que BP fait tout ce qu'il peut pour tenter de résoudre le problème parce que cela représente une crise existentielle pour l'une des plus grandes entreprises de la planète, a dit M. Salazar au cours d'une conférence de presse.

"Est-ce que je pense qu'ils savent exactement ce qu'ils font ? Pas totalement", a-t-il ajouté.

Depuis une explosion le 20 avril sur la plateforme pétrolière Deepwater Horizon exploitée par BP, au moins 5.000 barils de brut (800.000 litres) se déversent chaque jour dans le Golfe du Mexique.

Le groupe britannique a essayé de nombreuses méthodes en vain jusqu'ici pour arrêter la fuite.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.