Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Economie

Apple détrône Microsoft et devient la première entreprise de technologie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/05/2010

Pour la première fois de son histoire, l'action de la marque à la pomme vaut plus que celle de son rival Microsoft. La société dirigée par Steve Jobs vaut aujourd'hui quelque 222 milliards de dollars, soit dix fois plus qu'il y a dix ans.

REUTERS - Apple a temporairement ravi, mercredi, à Microsoft le titre de première entreprise mondiale de technologie en terme de capitalisation boursière, un symbole supplémentaire de la résurrection du fabricant de l'iPhone, au bord du gouffre dans les années 1990.

En fin de séance, l'action de la firme à la pomme gagnait 1,0% sur le Nasdaq, portant sa capitalisation boursière à 222 milliards de dollars, devant Microsoft dont la valorisation s'établissait à 219 milliards de dollars, selon des données Reuters. Au même moment, l'action Microsoft perdait 2,2% à 25,50 dollars.

L'action Apple vaut aujourd'hui dix fois plus qu'il y a dix ans, la société dirigée par Steve Jobs ayant réussi à révolutionner l'univers de la technologie grâce au lancement de produits innovants et intuitifs comme l'iPod, iPhone et le MacBook.

Microsoft, dont le système d'exploitation équipe plus de 90% des PC, n'a, lui, pas réussi à égaler le rythme de croissance des années précédentes. Son action affiche une baisse d'environ 18% par rapport à il y a dix ans.

La firme de Cupertino est désormais la deuxième plus importante société de l'indice Standard & Poor's-500 en terme de capitalisation boursière derrière le géant pétrolier Exxon Mobil.

Première publication : 27/05/2010

COMMENTAIRE(S)