PAKISTAN

Plusieurs dizaines de morts dans l'attaque de deux mosquées à Lahore

Texte par : FRANCE 24 avec dépêches
|
Vidéo par : Pauline GODART
3 mn

Au moins 80 personnes ont été tuées dans l'attaque de deux mosquées appartenant à la minorité religieuse des Ahmadis à Lahore. Les attaques ont pris fin alors que la police avait repris le contrôle de l'une des deux mosquées.

Publicité

De présumés Taliban pakistanais ont attaqué deux mosquées de la secte minoritaire musulmane des Ahmadis, ce vendredi, à Lahore, dans l'est du Pakistan, faisant au moins 80 morts et 108 blessés.

Des inconnus, équipés de vestes remplies d'explosifs, ont tiré sur les fidèles au fusil d'assaut et lancé des grenades dans les deux lieux de culte, en pleine prière du vendredi.

Après deux heures de combats, la police a annoncé avoir pris le contrôle de l'une des deux mosquées située dans le quartier chic de Model Town et capturé au moins deux assaillants sur trois. Le troisième s'est fait exploser. Plus tard, les autorités ont annoncé la fin de la deuxième attaque, qui s'est produite dans le quartier populaire et fréquenté de Garhi Shahu.

À Model Town, les assaillants sont entrés par l'arrière de la mosquée et ont ouvert le feu sur les fidèles, raconte l'officier de police Rana Ayaz.

265 morts en un an

Deuxième ville du Pakistan avec plus de huit millions d'habitants, Lahore a été ces derniers mois l'un des principaux théâtres des attaques perpétrés par les Taliban ou des groupes insurgés qui leur sont liés.

Le pays connaît depuis bientôt trois ans une vague d'attentats - près de 400, suicides pour la plupart - et d'attaques de commandos perpétrés pour l'essentiel par les Taliban alliés à Al-Qaïda. Elles ont fait près de 3 400 morts dans tout le pays.

Certaines visent des communautés minoritaires de l'islam au Pakistan, les chiites essentiellement, mais aussi les Ahmadis, considérés par les sunnites et les chiites comme des hérétiques.

En un an, neuf attentats et attaques de commandos ont fait au moins 265 morts à Lahore. Plusieurs des précédentes attaques de Lahore avaient été revendiquées par le Mouvement des Taliban du Pakistan (TTP), principal groupe d'insurgés islamistes, qui a fait allégeance à Al-Qaïda dès sa création en décembre 2007.

Washington mène régulièrement des attaques par drones dans les zones tribales du nord-ouest, frontalières de l'Afghanistan, considérées comme le principal sanctuaire d'Al-Qaïda dans le monde et la base arrière des Taliban afghans.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine