GUATEMALA

La tempête Agatha fait au moins 24 victimes

Texte par : Dépêche
3 mn

La tempête tropicale Agatha a fait au moins 24 morts au Guatemala. Quelque 74 500 personnes ont été touchées par les intempéries dans le pays, qui a également subi une puissante éruption du volcan Pacaya, vendredi.

Publicité

AFP - Au moins 24 personnes sont mortes au Guatemala et au Salvador victimes de la tempête tropicale Agatha, la première de la saison, qui s'est transformée dimanche en dépression, ont annoncé les autorités des deux pays d'Amérique centrale alors que le Honduras était en état d'alerte.

Au Guatemala, deux jours après l'éruption du volcan Pacaya qui a fait deux morts et trois disparus, les pluies ont causé la mort de 18 personnes, tandis que 74.500 habitants ont été évacués par crainte des inondations et des glissements de terrain, selon les autorités.

Les cadavres ont été retrouvés sous des tonnes de boue et de pierres qui se sont abattues sur plusieurs habitations dans le village de Chichicastenango, situé à environ 160 km à l'ouest de la capitale, a déclaré à la radio un porte-parole des pompiers volontaires, Manuel Alfaro.

Parmi les morts figurent quatre enfants dont la maison a été emportée dans un glissement de terrain.

Sept autres personnes, blessées, ont pu être extraites des débris et transférées à l'hôpital, a-t-il ajouté.

Douze touristes autrichiens et américains ont été évacués d'un centre de vacances situé à 220 km à l'ouest de la capitale, Guatemala City.

L'aéroport international de la capitale restait fermé pour encore cinq jours, car les travaux de déblaiement des cendres du volcan sur les pistes ont été compliqués par les abondantes précipitations de la dépression tropicale.

"La force de la tempête a considérablement diminué", a assuré le président guatémaltèque, même si le pays est toujours "en situation d'urgence".

Au Salvador, le directeur de la Protection civile, Jorge Melendez, a annoncé le décès de six personnes et la disparition de deux autres. Le président Mauricio Funes a décrété "l'alerte rouge sur tout le territoire", qui restait en vigueur malgré l'affaiblissement d'Agatha, accompagnée de rafales de vent de 45 km/h.

Le gouvernement du Honduras a de son côté décrété l'état d'urgence nationale dimanche soir face aux pluies torrentielles causées par Agatha.

La Colombie et les Etats-Unis ont offert un appui aérien pour transporter l'aide ou participer aux évacuations.

A Miami, le Centre national des ouragans (NHC) des Etats-Unis a annoncé dimanche avoir déclassé la tempête Agatha en dépression.

Agatha était la première tempête tropicale de la saison.

Selon les météorologues de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), la saison des cyclones (1er juin - 30 novembre) pourrait être une des pires jamais enregistrées dans l'Atlantique.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine