Accéder au contenu principal

AIG refuse la demande de Prudential de baisser le prix de vente d'AIA

Le groupe Américain AIG refuse de modifier les conditions de la vente de sa filiale asiatique AIA à son concurrent Prudential. Le groupe britannique demandait une baisse de prix de 35,5 milliards de dollars a 30,375.

Publicité

AFP - L'assureur américain AIG a annoncé mardi avoir refusé de modifier les conditions de la vente de sa filiale asiatique AIA à son concurrent britannique Prudential, qui demandait à ce que son prix soit abaissé à 30,375 milliards de dollars, et va désormais étudier ses options.

"Le groupe va s'en tenir aux conditions initiales de l'accord précédemment annoncé avec Prudential", prévoyant la vente à ce dernier d'AIA pour 35,5 milliards de dollars, a indiqué AIG dans un communiqué publié dans la nuit de lundi à mardi.

"Le groupe n'envisagera pas de modifier ces conditions", a ajouté le groupe américain.

Dans la foulée, Prudential a précisé qu'il avait demandé à AIG d'abaisser le prix d'AIA à 30,375 milliards de dollars, et a pris note de ce refus.

Le groupe britannique a ajouté, dans un bref communiqué, que son conseil d'administration allait désormais examiner la situation, et ferait une nouvelle annonce ultérieurement.

Si cet achat se concrétisait, il s'agirait du plus grand rachat de l'histoire de l'assurance.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.