Accéder au contenu principal

55 cadavres découverts dans une fosse commune clandestine

Les autorités de l'État de Guerrero annoncent avoir découvert 55 cadavres dans une fosse commune clandestine. La guerre des cartels de la drogue ravage cet État du sud du pays et a fait près de 23 000 victimes au Mexique depuis fin 2006.

PUBLICITÉ

AFP - Un total de 55 cadavres ont été extraits d'une fosse commune clandestine dans l'Etat de Guerrero, la plus importante découverte de ce type au Mexique, a annoncé lundi le ministère public de cet Etat du sud du pays ravagé par la guerre des cartels de la drogue.

Ce charnier avait été découvert dans une bouche d'aération d'une mine de plus de 100 mètres de profondeur il y a une semaine dans le village touristique de Taxco.

"A la date de samedi soir, le nombre total de corps récupérés dans cette fosse était de 55", a déclaré en conférence de presse Albertico Guinto Sierra, porte-parole du parquet de Guerrero.

Les travaux de recherche sont "terminés", a-t-il ajouté.

Seuls quatre cadavres ont pu être identifiés avec certitude, parmi lesquels celui du directeur d'une prison. Les autorités pensent donc que la fosse a pu être utilisée par des tueurs à gages des cartels pour se débarrasser de leurs victimes.

L'identification des 51 autres victimes pourrait durer au moins trois à quatre semaines, selon les autorités. Les corps ont été déposés dans ce charnier au cours des six derniers mois, selon les estimations des enquêteurs.

Les forces de l'ordre continuent leurs fouilles dans dix puits proches de la mine de Taxco, où des voisins ont signalé une odeur fétide, a indiqué le parquet.

Une cinquantaine de famille se sont présentées auprès des autorités de Guerrero pour demander des informations sur les corps extraits de la fosse, car ils redoutent que certains de leurs proches disparus dans le centre du pays ces derniers mois ne figurent parmi les cadavres, a indiqué Albertico Guinto.

L'Etat de Guerrero, bordé par l'Océan Pacifique, sert de transit pour la cocaïne et l'héroïne importées d'Amérique du Sud, puis exportées vers les Etats-Unis, premier consommateur mondial de stupéfiants.

La guerre des cartels a fait près de 23.000 victimes au Mexique depuis l'arrivée au pouvoir fin 2006 du président Felipe Calderon, en dépit du déploiement de plus de 50.000 soldats à travers le pays.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.