MONNAIES

Pour Washington, le yuan est un obstacle au rééquilibrage des économies mondiales

Le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, accuse la Chine de bloquer le rééquilibrage de l'économie mondiale en refusant de rendre sa monnaie plus flexible. Et se fait fort de ne rien céder à Pékin en matière commerciale.

Publicité

REUTERS -  Le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a déclaré jeudi qu'une réforme du taux de change du yuan chinois était très importante pour les Etats-Unis et pour l'économie mondiale et qu'un yuan plus flexible était dans l'intérêt de la Chine.

Selon des extraits d'un discours qu'il devait prononcer devant la commission des Finances du Sénat, Timothy Geithner a estimé que l'arrimage du yuan au dollar contraignait de nombreuses banques centrales asiatiques à intervenir sur les marchés des changes à des niveaux records.

"Les distorsions provoquées par le taux de change chinois dépassent de loin les frontières chinoises et sont un obstacle au rééquilibrage mondial dont nous avons besoin", a lancé Timothy Geithner.

"Un yuan plus flexible permettra aux marchés de jouer un rôle plus actif sur la durée, facilitant une croissance mondiale durable et équilibrée.

Ces critiques sont à ce jour les plus virulentes de Timothy Geithner depuis plusieurs mois et ont été lancées lors d'une audition à laquelle assistaient un certain nombre de sénateurs favorables à des sanctions commerciales contre la Chine.

Depuis début avril, le secrétaire au Trésor avait au contraire adopté une attitude plus conciliante envers la Chine. Il a ainsi retardé la publication d'un rapport très attendu qui devait dire si oui ou non la Chine manipule le taux de change du yuan.

A la place, il a choisi d'attendre toute une série de réunions internationales, notamment des pourparlers bilatéraux Etats-Unis/Chine fin mai à Pékin et le sommet du G20 à la fin du mois à Toronto.

Cette intervention devant la commission des Finances du Sénat survient au moment de l'annonce d'une forte hausse des exportations chinoises en mai. Elles ont augmenté de près de 50%.

Dans ses propos, Timothy Geithner a insisté sur le fait que le gouvernement souhaitait que la Chine modifie une pratique qui nuit aux entreprises américaines et qu'elle dégage un terrain plus favorable aux produits et investissements américains.

L'administration Obama mettra en oeuvre toutes les solutions disponibles pour lutter contre les pratiques chinoises, ce qui pourrait comprendre des plaintes contre les pratiques de dumping ou les tarifs douaniers anormaux, a déclaré le secrétaire au
Trésor.

Timothy Geithner a également évoqué la tenue du prochain sommet du G20 comme moyen de pression sur la Chine pour qu'elle réforme le yuan.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine