FRANCE

Fillon annonce une réduction drastique des dépenses publiques

Le Premier ministre a annoncé samedi devant des militants de l'UMP son intention de réduire les dépenses publiques de 45 milliards d'euros d'ici à 2013 pour ramener le déficit public de la France sous la barre des 3 % du PIB.

Publicité

AFP - François Fillon chiffre à 45 milliards d'euros l'effort de réduction des dépenses publiques pour ramener le déficit public de la France à 3% du PIB d'ici à 2013.

Le Premier ministre a annoncé début mai le gel en valeur des dépenses de l'Etat sur trois ans, une baisse de 10% des dépenses de fonctionnement de l'Etat et cinq milliards d'euros d'économies sur les niches fiscales.

Samedi, lors d'un discours devant de nouveaux adhérents de l'UMP à Paris, il a précisé que sur les 100 milliards d'économies nécessaires à la résorption du déficit public français, la moitié proviendrait de réductions de dépenses.

"Nous avons pris l'engagement d'ici 2013 de ramener notre déficit de 8% à 3% et tous nos efforts vont se concentrer sur cette priorité. Ça veut dire en gros qu'il faut réduire le déficit de 100 milliards d'ici 2013", a-t-il expliqué.

"Cent milliards que nous allons trouver pour la moitié dans des réductions de dépenses et pour la moitié dans des augmentations de recettes", a-t-il précisé.

Les réductions de dépenses se répartiront ainsi : "45 milliards en réduisant la dépense publique, cinq milliards sur la réduction des niches fiscales".

S'agissant des augmentations de recettes, François Fillon table sur "35 milliards de rattrapage, après la crise, des pertes de recettes conjoncturelles".

Les 15 autres milliards "correspondront à la fin des mesures que nous avons pris pour relancer l'économie et qui n'ont naturellement pas vocation à durer au-delà de cette période de relance", a-t-il dit.

La prévision de déficit public française pour 2010 est de 8,0% du produit intérieur brut. Le programme de stabilité transmis à Bruxelles prévoit ensuite 6,0% du PIB en 2011, 4,6% en 2012 et 3,0% en 2013, sous réserve d'une croissance de 2,5% à partir de 2011.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine