Accéder au contenu principal
COUPE DU MONDE 2010

Quand le football devient une science

Texte par : Emmanuel VERSACE
2 min

Si le football est un sport, il peut aussi devenir une science. Au "Sci-Bono Discovery Center" de Johannesburg, le "beautiful game" est analysé sous toutes les coutures pour le plus grand plaisir des grands et des petits.

Publicité

, envoyé spécial à Johannesburg

Pourquoi, lors d'un coup franc, un ballon tiré peut-il contourner le mur ? Comment calculer la distance entre le ballon et son coéquipier ? Quel est l’angle d’un penalty parfait ? Le Musée de la science situé au centre de Johannesburg, le "Sci-Bono Discovery Centre", répond à ces questions que les joueurs de football ne se posent pas sur le terrain.

Tournez le ballon sur lui-même grâce à une manivelle. Le manomètre indique que l'air accélère à l'extérieur de la courbe, augmentant ainsi sa pression, tandis que l'air à l'intérieur de la courbe est accéléré, diminuant sa pression. Le ballon peut contourner le mur.
Tournez le ballon sur lui-même grâce à une manivelle. Le manomètre indique que l'air accélère à l'extérieur de la courbe, augmentant ainsi sa pression, tandis que l'air à l'intérieur de la courbe est accéléré, diminuant sa pression. Le ballon peut contourner le mur.

À travers plusieurs ateliers pratiques et ludiques, le "beautiful game" est décortiqué, analysé et étudié pour le plus grand bonheur des petits et des grands. "Le football est le laboratoire rêvé pour intéresser les gens à la science, se réjouit Michael Peter, responsable technique du centre. Les gens s’amusent à comprendre que la gravité, la vitesse, l’accélération, les calculs des angles sont à la base du football". Si les mathématiques, la physiologie et la physique sont au cœur de l’exposition, la chimie et le dopage ne sont, en revanche, pas évoqués. Pas de controverse donc, mais une question centrale pour lancer cette initiative du ministère des Sciences et des Technologies : "Le ballon est-il rond ?"

"Les footballeurs ont de gros QI"

Michael Peter, responsable technique de l'exposition (Photo: E.V.)
Michael Peter, responsable technique de l'exposition (Photo: E.V.)

"Une équation trouvée par Archimède, puis reprise par Euler, nous permet de dire que ce n'est pas le cas", explique Yvonne Leonard, directrice du Kindermuseum de Berlin et co-organisatrice de l’exposition. En effet, il s’agit d’un icosaèdre tronqué. Ainsi, "Jabulani", le ballon officiel du Mondial tant controversé pour la difficulté qu'ont les joueurs à le contrôler, est composé de huit panneaux cousus ensemble et non pas issus d’une seule et même pièce.

Si le football est une science, les scientifiques font-ils, pour autant, de bons footballeurs ? "Généralement non, reconnaît Michael Peter. En revanche, les footballeurs, s'ils avaient voulu devenir scientifiques, y seraient parvenus plus facilement, car ils ont généralement un QI élevé." Maradona, prix Nobel de chimie ? peut-être s’en est-il, finalement, fallu de peu...

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.