ÉTATS-UNIS

Découverte des restes d'un navire en bois du XVIIIe siècle à Ground Zero

Les ouvriers travaillant sur le chantier de Ground Zero, à New York, ont découvert jeudi les restes d'une embarcation en bois datant du XVIIIe siècle. Le navire est presque intact.

Publicité

AFP - Des archéologues new-yorkais ont entamé une course contre la montre pour découvrir les mystères d'un navire du XVIIIe siècle découvert presque intact sur le chantier de Ground Zero, là où s'érigaient les tours du World Trade Center avant le 11-Septembre.

Les ouvriers ont déterré les restes de ce bateau dans la semaine. La coque et le pont sont presque complets et une ancre est encore reliée à l'embarcation.

Les spécialistes utilisaient vendredi des équipements lasers afin de pouvoir reconstituer plus tard le bateau en 3D dans son ensemble.

Mais la soudaine exposition de cette trouvaille à l'air ambiant complique le travail des archéologues, qui doivent s'activer avant que le bois ne se décompose.

"Quand il est plongé dans l'eau, il se conserve bien. Mais dès qu'il est exposé à l'air, il sèche et commence à se désintégrer", a expliqué à l'AFP un archéologue de la ville de New York, Doug Mackey.

De plus, le navire se situe "en plein milieu d'un site de construction. il ne peut juste pas rester comme cela pendant des semaines", a ajouté le spécialiste.

Les ouvriers du chantier de Ground Zero, situé dans le quartier d'affaires de Manhattan, ont l'habitude de retrouver des reliques d'une époque pré gratte-ciel, certains témoignant du passé maritime de la ville.

Le navire déterré cette semaine conserve de nombreux mystères. On ne connaît ni son nom, ni ce qu'il transportait, ni même où il a voyagé.

Les archéologues ne disposant que d'un bout du bateau, ils n'ont pas non plus encore déterminé s'il s'agissait de la proue ou de la poupe.

Il est par contre établi que le bateau ne s'est pas échoué accidentellement sur terre mais a été délibérément amené à l'endroit où on l'a déterré, comme nombres d'autres débris de l'époque, pour gagner quelques mètres de terre sur la rivière Hudson qui borde l'île de Manhattan.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine