Accéder au contenu principal

Duel au sommet entre l'Argentine et la Corée du Sud pour la tête du groupe B

Avec 3 points engrangés lors de la première journée, l'Argentine et la Corée du Sud ont pris une option pour les huitièmes de finale. L'occasion aussi pour les deux sélectioneurs Diego Maradona et Huh Jung-moo de se retrouver 24 ans après.

Publicité

REUTERS - Vingt-quatre ans après avoir chassé Diego Maradona dans tous les coins du terrain, le sélectionneur sud-coréen Huh Jung-moo espère bien jouer à nouveau les empêcheurs de tourner en rond. Huh était chargé du marquage de Maradona - aujourd'hui sélectionneur de l'Argentine - durant la Coupe du monde 1986, lorsque le "Pibe de Oro" était au sommet de son art.

La Corée du Sud avait perdu le match 3-1 et à la veille d'un nouveau duel entre les deux pays, dans le groupe B du Mondial en Afrique du Sud, Huh se souvient encore de sa rencontre avec un des meilleurs joueurs de l'histoire.

"C'était un joueur de classe mondiale et c'était si difficile de le marquer. C'est pourquoi il y avait eu quelques contacts physiques et accrochages", a-t-il dit mercredi.

"Mais lorsque vous jouez un match, il y a toujours des contacts physiques. Ce n'est pas intentionnel, ça fait juste partie du jeu", a-t-il ajouté.

Après le tirage au sort qui a placé la Corée du Sud et l'Argentine dans le même groupe au premier tour, avec le Nigeria et la Grèce, Maradona avait dit, lui aussi, se souvenir de Huh. Mais plutôt comme d'un spécialiste de taekwondo que de football.

"Si j'avais fait du taekwondo, l'arbitre aurait sorti un carton jaune", a rétorqué Huh, visiblement oublieux d'un tacle à la cuisse qui laissa Maradona à terre de longs instants.

"C'était du football, pas du taekwondo", a-t-il insisté.

Au Mundial mexicain, la Corée du Sud n'avait pas franchi le premier tour et l'Argentine se dirigeait vers le sacre.

"Quand nous avons rencontré l'Argentine il y a 24 ans, à vrai dire, nous étions très intimidés", a dit Huh, conscient que son équipe fera face jeudi à un des favoris du tournoi.

"Si vous êtes trop intimidés et que vous perdez confiance en vous, vous n'arrivez à rien. C'est pourquoi je leur ai dit d'en profiter", a-t-il expliqué.

Les deux équipes ayant remporté leur premier match - 1-0 contre le Nigeria pour l'Argentine, 2-0 contre la Grèce pour la Corée du Sud -, la victoire jeudi sera quasiment synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.

Et Maradona, en souvenir de son duel avec Huh, a déjà mis la pression sur les arbitres, les appelant à protéger Lionel Messi.

"La pression psychologique vise à déstabiliser les gens. Mais nous jouons un match de football, ce n'est pas une guerre des mots. C'est une équipe forte, mais la plus forte équipe ne gagne pas toujours", a prévenu Huh.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.