Accéder au contenu principal

Les victimes collatérales de l'affaire Kerviel

PUBLICITÉ

Les aventures boursières de Jérôme Kerviel ont eu des réactions en chaîne. La responsabilité de l’emblématique trader dans la débâcle financière de la Société générale fait l’objet d’un retentissant procès, qui s’est ouvert le 8 juin et doit durer trois semaines. A la clef, Jerôme Kerviel risque jusqu’à cinq ans de prison et une amende de 375 000 euros. Des pertes financières mirobolantes, des têtes qui tombent ou encore des réputations ternies : ce procès est l’occasion de revisiter la galerie bien garnie des victimes directes et indirectes de ce scandale financier historique.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.