Accéder au contenu principal
COUPE DU MONDE 2010

Réduite à dix, l'Australie neutralise le Ghana

Texte par : Dépêche
5 mn

Tenu en échec par des Australiens réduits à dix (1-1), le Ghana a raté l'occasion de se mettre à l'abri. Les Black Stars ont pris tout de même la tête du groupe D, mais ils joueront leur qualification contre l'Allemagne.

Publicité

REUTERS - Réduite à dix dès la 24e minute, l'Australie a sauvé le point du match nul face au Ghana (1-1) dans un match du groupe D de la Coupe du monde de football qu'elle aurait même mérité de remporter, samedi au Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg.

Humiliés 4-0 par l'Allemagne, les Australiens ont pris le match par le bon bout grâce à Brett Holman (11e), à la suite d'un coup franc mal repoussé par le gardien ghanéen.

Mais les Black Stars ont rapidement égalisé sur un penalty converti par Asamoah Gyan (25e) - son deuxième de la compétition -, après un ballon repoussé de la main sur sa ligne par l'attaquant Harry Kewell, expulsé pour la peine.

Le Ghana prend la tête du groupe D avec 4 points, devant l'Allemagne et la Serbie (3 points). Il jouera sa place en huitième de finale contre la Mannschaft lors de la dernière journée, le 23 juin.

"C'est un très bon résultat (pour le Ghana), on a 4 points et on va voir comment ça va se passer contre l'Allemagne", a estimé le sélectionneur serbe des Black Stars, Milovan Rajevac.

"On connaît la valeur de l'Allemagne, mais elle a perdu contre la Serbie, donc tout peut arriver", a-t-il ajouté.

L'Australie, qui ferme la marche avec 1 point, peut elle aussi rêver de qualification en cas de victoire contre la Serbie. Si elle n'y parvient pas, elle pourra nourrir bien des regrets après ce match contre le Ghana.

Dans un stade acquis à leur cause, les Australiens cherchent dès le coup d'envoi à mettre la pression sur la charnière expérimentale ghanéenne composée de Jonathan Mensah, 19 ans, et Lee Addy, en l'absence des titulaires habituels, John Mensah et Isaac Vorsah, blessés.

Emmenés par Harry Kewell, absent contre l'Allemagne, les Socceroos contredisent leur réputation d'équipe ultra défensive en se ruant à l'attaque.

Tactique payante: à la 11e minute, Richard Kingson rejoint le cercle des gardiens maladroits en relâchant un coup franc avec rebond de Mark Bresciano dans les pieds de Brett Holman, qui se fait un plaisir d'ouvrir le score.

KEWELL EXPULSE

Cueillis à froid, les Black Stars se ressaisissent aussitôt. La défense australienne parvient à contrer deux premiers tirs d'André Ayew et Asamoah Gyan, mais à la 24e, Ayew réussit un festival sur le côté de droit de la surface et centre en retrait pour Mensah, dont la frappe est repoussée du bras sur sa ligne par Kewell.

Double sanction pour l'Australie: carton rouge pour l'attaquant de Galatasaray et penalty transformé grâce à un contre-pied parfait par le Rennais Gyan, son deuxième but de la compétition.

Kewell a jugé la décision de l'arbitre italien Roberto Rosetti très sévère. "Tous ceux qui l'ont vu se sont dit 'ok, normal, il y a penalty'. Mais est-ce que (mon geste) est volontaire? Bien sûr que non, ça n'a jamais été mon genre."

C'est dès lors mission quasi impossible pour les Australiens, qui avaient déjà joué 35 minutes à dix contre l'Allemagne.

Sans briller, le Ghana prend le jeu à son compte sous les yeux de Joachim Löw, dont la Mannschaft devra impérativement battre les Black Stars lors de la dernière journée.

Mark Schwarzer sauve une première fois les Socceroos en détournant du bout du gant droit un tir du remuant Kevin-Prince Boateng (44e). Il récidive sur des frappes pas assez appuyées de Gyan (50e, 60e), et voit avec soulagement un centre puissant de l'attaquant rennais passer devant son but sans trouver preneur (67e).

Mais faute d'avoir su emballer le match, les Black Stars restent sous la menace d'Australiens de plus en plus entreprenants.

Les joueurs de Pim Verbeek profitent d'abord de coups francs lointains pour porter le danger dans la surface ghanéenne. Sur l'un d'eux, le grand défenseur Craig Moore n'est pas loin de cadrer sa tête.

Puis, mettant à profit la fébrilité croissante des Ghanéens, ils se créent deux énormes occasions par Scott Chipperfield, dont la tête passe juste au-dessus du but de Kingson (66e) et surtout Luke Wilkshire, qui bute sur le gardien après un cafouillage de la défense ghanéenne (72e).

"Les joueurs ont dû faire beaucoup d'efforts pour qu'on conserve une chance (de qualification)", a dit Verbeek. "On a eu une occasion incroyable de gagner (le match) mais je suis très fier des joueurs, pas seulement pour leurs efforts mais aussi parce qu'ils ont très bien joué au foot."

Quincy Owusu-Abeyie a une dernière occasion d'emporter la mise pour le Ghana sur une frappe puissante claquée en corner par Schwarzer dans les arrêts de jeu. Les Socceroos, héroïques et généreux, ne méritaient pas de perdre ce match.

  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.