Accéder au contenu principal

Taïwan signe un accord commercial historique avec la Chine

Pékin et Taipei ont signé un accord-cadre de coopération économique. L'accord, considéré comme historique, pourrait, tout en rapprochant l'île du continent, débloquer des opportunités commerciales massives, jusqu'alors entravées.

PUBLICITÉ

AFP - Taïwan et la Chine ont signé mardi un accord commercial considéré comme historique, décrié à Taïwan, et qui rapprochera le continent et l'île, séparés depuis 60 ans.

L'accord-cadre de coopération économique (ACCE), paraphé à Chongqing, métropole du sud-ouest de la Chine, pourrait débloquer des opportunités commerciales massives, alors que les règles existant aujourd'hui les entravent.

A Taïwan, certains ont cependant exprimé la crainte que ce rapprochement n'amène peu à peu l'île dans le filet politique de Pékin.

"Cela pourrait rapprocher d'un pas l'île du continent (...) Au fur et à mesure que Taipei devient plus dépendant économiquement, ses options politiques se réduisent", a souligné Yang Yung-ming, spécialiste de sciences politiques à la Soochow University de Taipei.

Taïwan est de fait indépendant depuis l'avènement des communistes au pouvoir à Pékin en 1949, même si Pékin considère l'île comme sienne et entend bien la voir réintégrer le giron de la mère patrie, par la force s'il le fallait.

Les relations bilatérales se sont grandement améliorées depuis l'accession à la présidence de l'ancienne Formose de Ma Ying-jeou en 2008, favorable à un rapprochement avec Pékin, ce que ne manquent pas de souligner les responsables taïwanais.

"Nous avons permis que progresse une évolution pacifique entre les deux parties", a souligné l'émissaire de Taïwan Chiang Pin-kung à son arrivée lundi à Chongqing.

"La tension du passé s'est muée en paix. La confrontation est devenue coopération", a-t-il dit.

L'ACCE prévoit notamment des droits de douane préférentiels, voire nuls, sur 539 produits taïwanais, de la pétrochimie aux pièces automobiles, représentant 16% des exportations de l'île vers la Chine continentale.

En sens inverse, 267 produits chinois –10,5% des exportations chinoises vers Taïwan– feront l'objet de mesures similaires.

Un économiste chinois n'a pas manqué de souligner cette différence pour l'attribuer au souci de Pékin d'être accomodant avec les 23 millions de Taïwanais.

"La Chine s'est préoccupée de l'impact de l'ACCE sur la société taïwanaise et a exprimé cette préoccupation en prenant en considération le plus possible les intérêts de Taïwan", a affirmé Tang Yonghong, économiste spécialiste de Taïwan à l'université de Xiamen (sud-est de la Chine).

Selon le gouvernement taïwanais, l'accord cadre devrait créer 260.000 emplois dans l'île et ajouter 1,7 point de pourcentage à la croissance de l'île.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.