Accéder au contenu principal
COUPE DU MONDE 2010

Domenech et Escalettes à l'Assemblée, quand Twitter brise le huis clos

L’audition de Raymond Domenech et de Jean-Pierre Escalettes à l’Assemblée nationale devait avoir lieu à huis clos. Devait… car c’était sans compter sur Twitter, qui s’est immiscé dans le débat par l'intermédiaire d'un député.

Publicité

"Suivez l'audition de Domenech et Escalettes sur mon compte Twitter". Ces quelques mots envoyés en direct, à 10 heures, depuis l’Assemblée nationale par le député de Haute-Savoie Lionel Tardy, sur son compte de micro-blogging, viennent rompre le huis clos demandé par le sélectionneur de l’équipe de France et le président démissionnaire de la Fédération française de Football (FFF) pour leur audition.

Le député s’est lancé dans un compte-rendu en direct de la séance : "Direct Escalettes: 'je répondrai avec franchise, dur pour moi, bus de la honte, enfants gâtés et pourris, gouvernance...' " , "Direct : Copé : 'pas un tribunal, le but est de comprendre... pourquoi ne pas avoir salué l'entraîneur de l'Afrique du Sud ...'" ou encore "Domenech : la une de l'Equipe a tout déclenché ..." et "Direct : réponse Escalettes 'dans le bus j'ai été confronté a un MUR jamais vu au cours de mes 50 ans dans le foot'".

Le site de micro-blogging fait également un pied de nez à tous les journalistes qui étaient amassés devant l’Assemblée nationale pour recueillir ne serait-ce qu’une bribe de commentaires des deux hommes, ou un commentaire des députés.

Il poursuit: "Direct audition Domenech et Escalettes : je suis le traître qui twitte" (en référence aux suspicions de Patrice Evra sur la présence d'un "traître" dans l'équipe de France qui aurait lâché à l’Equipe les propos de Nicolas Anelka dans le vestiaire du match France-Mexique). Lionel Tardy n’en est pas à son premier coup d’essai. En mars dernier, il avait déjà rompu le huis clos d'un séminaire des députés de l’UMP, en état de crise après la défaite électorale des régionales, à la Maison de la chimie à Paris.

it
FR NW SOT LIONEL TARDI.wmv

En levant le voile sur des propos qui auraient dû rester dans l'enceinte de l'institution, cet acte vient poser la question de la nouvelle fragilité du huis clos. "J’assume, je n’ai pas de problème. Je n’ai aucun souci avec les sanctions". Le règlement intérieur de l'Assemblée nationale ne stipule rien à ce sujet.

"Je suis élu démocratiquement, c’est ça mon gros avantage, commente Lionel Tardy à la sortie de l’audition. De toutes façons, dans trois jours, vous aurez le compte-rendu sur le site de l’Assemblée", poursuit le député de 44 ans, également patron d'une société d'informatique.

Les révélations ont toutefois rapidement été interrompues. En une heure de temps, Lionel Tardy doit mettre fin à son récit. "Direct audition Escalettes et Domenech : j'ai pris un carton rouge .... fin des tweets !!!" Le "traître" est repéré.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.