CYCLISME

Le Tour de France s'élance sur fond de polémique

Alors que les coureurs, engagés dans le 97e Tour de France, s'apprêtent à débuter le prologue dans les rues de Rotterdam, une nouvelle polémique sur le dopage éclate, impliquant l'Américain Lance Armstrong.

Publicité

REUTERS - Les nouvelles accusations de Floyd Landis contre Lance Armstrong et son dopage présumé sont sans fondement, a dit samedi le septuple vainqueur du Tour de France dans un communiqué.

Dans un article du Wall Street Journal paru à quelques heures du départ du Tour de France, Landis réitère ses accusations de dopage, évoquant des pratiques de transfusions sanguines à l'US Postal.

"L'article du Wall Street Journal est plein d'accusations erronées, ce sont toujours les mêmes histoires de la part de Floyd Landis, quelqu'un qui n'a aucune crédibilité mais est habitué à renier ce qu'il a dit la veille", a dit Lance Armstrong dans un communiqué.

Floyd Landis a déjà accusé au printemps son ancien leader de dopage, suscitant la polémique aux Etats-Unis où une enquête de la fédération américaine est en cours pour vérifier son témoignage.

"L'article répète de nombreuses allégations sans fondement et déjà discréditées de Landis, contre de nombreuses personnes ayant réussi dans le cyclisme, et contient même de nouvelles inventions de Landis", explique Armstrong.

"La crédibilité de Landis, c'est comme une brique de lait qui a tourné : dès la première gorgée, il n'est pas besoin de boire le reste pour savoir qu'il a tourné. Depuis des années, des histoires à sensations, basées sur les allégations de personnes ayant des comptes à régler, ont refait surface à la veille du Tour pour des raisons de publicité et c'est le cas de cet article", écrit le leader de l'équipe Radioshack.

"Ces derniers temps, j'ai trop de choses à faire, dans la préparation de mon dernier Tour et, après ma retraite, dans ma lutte sans relâche contre le cancer, pour prêter une quelconque attention à ces propos à sensations si attendus avant le Tour."

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine