AFGHANISTAN

Les Britanniques cèdent le contrôle de la vallée de Sangin aux États-Unis

Le gouvernement britannique a annoncé, ce mercredi, que ses troupes se retireraient d'ici à la fin de 2010 de Sangin, l'une des régions les plus violentes du sud de l'Afghanistan. Son contrôle sera transféré à l'armée américaine.

Publicité

AFP - Les troupes britanniques cèderont d'ici fin 2010 aux Américains le contrôle du district afghan de Sangin (sud), bastion des talibans où les combats sont particulièrement meurtriers, a annoncé mercredi à la chambre des Communes le ministre britannique de la Défense, Liam Fox.

La coalition internationale en Afghanistan (Isaf) entend se réorganiser "de manière à renforcer la brigade américaine de Marines établie dans le nord de la province du Helmand où elle assurera la sécurité de Sangin dans le courant de cette année", a dit le ministre.

"Cette mesure simplifiera le dispositif de commandement actuel et permettra un redéploiement des troupes britanniques dans le but d'intensifier les progrès dans les districts clés du centre du Helmand", a-t-il ajouté.

Près du tiers des 312 soldats britanniques morts en Afghanistan depuis 2001 sont tombés à Sangin et dans sa région.

Dans le cadre de la nouvelle répartition des tâches au sein de l'Isaf dans la province stratégique du Helmand, deux brigades américaines prendront en charge les flancs nord et sud tandis qu'une troisième brigade, sous commandement britannique avec le soutien de contingents danois et estoniens, seront en charge de la sécurité au centre, a précisé le ministre.

Alors que plusieurs quotidiens britanniques assimilaient le transfert du contrôle de Sangin aux Américains à un retrait face à l'adversité, M. Fox a assuré qu'"à Sangin, les forces britanniques avaient enregistré d'immenses progrès face à un adversaire fort".

L'armée britannique - qui représente le deuxième contingent de l'Isaf derrière les Américains - a déployé quelque 9.500 soldats en Afghanistan, dont un millier de fusiliers marins à Sangin. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine