FRANCE

Yvan Colonna condamné à un an de prison ferme pour détention d'armes

Yvan Colonna, condamné pour l'assassinat du préfet Érignac, a écopé d'un an de prison ferme pour détention d'armes. Des peines de 10 mois à 3 ans de prison avec sursis ont été prononcées pour quatre Corses soupçonnés de soutien durant sa cavale.

Publicité

AFP - Des peines de dix mois à trois ans de prison avec sursis ont été prononcées jeudi contre quatre des cinq personnes soupçonnées d'avoir aidé durant ses quatre années de cavale Yvan Colonna qui écope lui-même d'un an de prison ferme pour avoir détenu des armes lors de son arrestation le 4 juillet 2003.

Les avocats d'Yvan Colonna ont indiqué qu'ils ne comptaient pas faire appel du jugement. Ils estiment qu'il ne devrait pas avoir d'incidence sur la demande de remise en liberté de leur client déposée la semaine dernière après l'annulation par la Cour de cassation de sa condamnation à perpétuité pour l'assassinat du préfet Erignac.

D'une manière générale, les condamnations des juges sont toutes inférieures aux réquisitions prononcées en mai par le ministère public qui avait demandé de 8 mois à cinq ans de prison avec sursis.

Le tribunal correctionnel de Paris a également prononcé une relaxe à l'égard du beau-frère d'Yvan Colonna, Claude Serreri, également soupçonné de lui avoir prêté assistance.

Fait important : les soutiens présumés à la cavale du berger corse ont été relaxés des chefs d'association de malfaiteurs et de faits commis en lien avec une entreprise terroriste, ce qui met à mal la thèse du parquet qui avait décrit un réseau structuré d'assistance à Yvan Colonna.

La peine la plus lourde - 3 ans avec sursis - a été prononcée contre Marc Simeoni, le fils du leader nationaliste Edmond Simeoni qui a toujours nié avoir caché Colonna.

La chanteuse Patrizia Gattaceca écope de deux ans avec sursis tout comme le gérant de camping André Colonna d'Istria.

Frédéric Paoli, propriétaire de la bergerie d'Olmeto où Colonna a été interpellé le 4 juillet 2003, est condamné à dix mois de prison avec sursis.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine