FRANCE

Avant d'intervenir sur France 2, Nicolas Sarkozy interroge les Français sur Facebook

Avant de répondre aux questions de David Pujadas, ce lundi soir, le président a demandé aux Français de lui soumettre leurs questions sur sa page Facebook. La réforme des retraites et l'affaire Bettencourt figurent parmi les sujets les plus en vogue.

Publicité

Lors de son intervention télévisée, ce lundi soir à 20h15 sur France 2, Nicolas Sarkozy entend répondre aux préoccupations des Français. Vendredi, il leur a demandé, sur sa page Facebook, de lui faire part des "sujets qui les intéressent" et des "questions" auxquelles ils voudraient qu'il réponde.

L'avenir des retraites et l'affaire Woerth-Bettencourt figurent parmi les sujets les plus fréquemment évoqués par les quelque 2 400 personnes qui ont déjà laissé, ce lundi midi, un commentaire sur le site. "Je ne comprends pas pourquoi il faut [repousser l'âge de la retraite] alors qu'à partir de 45 ans, il est très difficile de retrouver du travail", s'interroge par exemple Lionel. "Pourquoi ne pas faire passer directement l'âge légal de la retraite à 65 ans dès 2018 ? Et l'âge de départ à la retraite à 70 ans ? Ce n'est pas en prenant des gants que nous sauverons la retraite de nos enfants...", écrit Vincent.

"J'espère que vous n'allez pas vous appuyer sur le rapport de l'Inspection générale des finances (IGF), réalisé par les services de François Baroin, votre ministre, et non par une commission indépendante [pour en conclure que l'affaire Bettencourt est close, NDLR]", commente de son côté Sylvain. Dimanche soir, l'IGF a publié un rapport qui exempte le ministre du Travail, Éric Woerth, de toute intervention dans le dossier fiscal de la milliardaire.

Des thèmes très variés

Fiscalité, pouvoir d'achat, chômage, délocalisations, développement durable, santé, réforme de l'éducation nationale, indépendance des médias, sécurité, droit des adoptants, corruption, salaires des ministres et des grands patrons, place de la France dans l'Europe et dans le monde... Les thèmes abordés par les internautes sont extrêmement variés. Beaucoup profitent également de l'occasion pour exposer au chef de l'État leur situation personnelle. "Je suis en grande précarité à 63 ans ; ne pourriez-vous pas envisager une aide plus forte pour soutenir toutes les banques alimentaires de notre pays ?", demande Jacques.

Si certains expriment leur soutien à l'action du président français, Nicolas Sarkozy n'échappe cependant pas aux critiques. "Honte à vous pour les promesses non tenues tant sécuritaires qu'économiques ; honte à vous pour les scandales à répétitions tels que votre fils et l'Epad...", écrit Arnaud. Dans un message publié à plusieurs reprises, Marie-Dominique assure, elle, que "Nicolas Sarkozy annoncera solennellement sa démission et son retrait de la vie politique ce lundi 12 juillet à 20 heures sur France 2".

De son côté, Lili s'interroge : "Votre attaché de presse a déjà choisi les questions qui vont vous être posées, alors à quoi bon vous faire savoir les sujets qui nous intéressent ?" Fin janvier, Nicolas Sarkozy avait déjà demandé aux Français de lui soumettre leurs préoccupations sur Facebook, avant de s'exprimer sur les "grands enjeux de l'année 2010". Lors de son intervention télévisée, il avait répondu à une petite dizaine des 3 715 commentaires postés portant sur l'emploi, la sécurité, les retraites, la santé et l'éducation.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine