Accéder au contenu principal
AÉRONAUTIQUE

Bruxelles approuve le ménage à trois entre Iberia, British Airways et American Airlines

Texte par : Dépêche
2 min

L'alliance portant sur les vols transatlantiques entre Iberia, British Airways et American Airlines a reçu l'agrément de la Commission européenne. Bruxelles juge cette association conforme aux règles de concurrence.

Publicité

AFP - La Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, a donné son autorisation à une alliance sur les vols transatlantiques de passagers entre British Airways (BA), American Airlines et Iberia, en rendant contraignants certains engagements des compagnies.

Les trois compagnies, toutes trois membres de l'alliance de compagnies aérienne Oneworld, avaient été l'objet d'une enquête de la Commission, préoccupée par un possible non-respect des règles de concurrence de l'UE.

Elles ont dû notamment proposé de libérer des créneaux d'atterrissage et de décollage à l'aéroport de Londres Heathrow afin de favoriser l'arrivée ou l'expansion de concurrents sur les liaisons entre Londres et New York, Boston, Dallas et Miami.

"Au terme d'une consultation du marché et après avoir conclu que les engagements proposés étaient de nature à résoudre les problèmes de concurrence, la Commission a clos son enquête", indique cette dernière dans un communiqué.

"La décision prise aujourd'hui permettra aux compagnies aériennes de mettre en place l'alliance transatlantique à laquelle elles aspirent depuis longtemps tout en permettant aux quelque 2,5 millions de passagers voyageant entre Londres et New York ainsi que sur les autres liaisons concernées de continuer à bénéficier d'un éventail de fréquences et de prix concurrentiels", a commenté Joaquin Almunia, le commissaire en charge de la concurrence.

La Commission indique avoir coopéré étroitement avec les autorités des États-Unis, notamment le ministère américain des transports.

La collaboration entre les trois compagnies englobe le partage des recettes et la gestion commune des horaires, des tarifs et des capacités sur toutes les liaisons entre l'Amérique du Nord et l'Europe.

Les préoccupations de la Commission s'étaient concentrées sur le possible préjudice causé aux consommateurs sur six liaisons transatlantiques (Londres-Dallas, Londres-Boston, Londres-Miami, Londres-Chicago, Londres-New York et Madrid-Miami).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.