Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Population mondiale : le vieillissement s’accélère

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Gérard Collomb, chronique d'un départ annoncé"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La catastrophe humanitaire évitée à Idleb?"

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Libre échange, quand les barrières tombent

En savoir plus

FOCUS

La mémoire de la guerre civile divise toujours les Espagnols

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disiz, dinosaure du hip-hop français

En savoir plus

Economie

France Télécom requalifie pour la première fois un suicide en accident du travail

Vidéo par Karina CHABOUR

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/07/2010

Stéphane Richard, le nouveau directeur général de France Télécom, a accepté de requalifier pour la première fois un suicide en accident du travail. Une manière de rompre avec l'ère de son prédécesseur, Didier Lombard.

A peine arrivé à la tête de France Télécom, Stéphane Richard a décidé de frapper un grand coup. Le nouveau patron du géant français des télécoms a annoncé, mardi, que le suicide d’un employé survenu en juillet 2009 va être requalifié en "accident du travail". L’homme, âgé de 51 ans, s’était donné la mort à son domicile et expliqué dans une lettre que son geste était dû "à son travail à France Télécom".

La décision de Stéphane Richard a valeur de symbole. Elle indique une volonté de rupture avec la présidence de Didier Lombard qui n’avait jamais approuvé une telle requalification. Le nouveau directeur général de France Télécom espère également par ce geste tourner la page de cette période sombre pour le groupe qui, depuis 2008, a enregistré 58 cas de suicide. Il "souhaite tout mettre en œuvre pour que tous ensemble nous puissions surmonter ce moment particulièrement douloureux", a déclaré, mardi à l'AFP, un porte-parole de l’opérateur.

Pourtant, la semaine dernière, une commission interne à France Télécom avait rejeté cette requalification en s’appuyant sur un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Au-delà du symbole, cette décision permettra également à la famille du défunt de toucher une rente.

Première publication : 14/07/2010

  • JUSTICE

    Le parquet s'apprête à enquêter sur les suicides à France Télécom

    En savoir plus

  • FRANCE

    Lombard laisse les rênes de France Télécom à son numéro deux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)