FRANCE

Liliane Bettencourt demande un audit des sociétés gérant sa fortune

Afin de prouver sa capacité à gérer convenablement ses biens familiaux, l'héritière de L'Oréal a demandé, ce mercredi, dans un communiqué, la mise en place d'un "audit indépendant" des sociétés gérant sa fortune.

Publicité

AFP - Liliane Bettencourt entend "faire cesser le harcèlement" dont elle s'estime victime après la nouvelle demande de mise sous tutelle formulée par sa fille, a-t-elle déclaré mercredi soir dans un communiqué.

La milliardaire annonce également dans ce communiqué qu'elle a demandé à son conseiller patrimonial Patrice de Maistre d’organiser "un audit indépendant" des sociétés gérant sa fortune Téthys, Clymène ainsi que de la Fondation L'Oréal. La famille Bettencourt contrôle 31% de L'Oréal.

"C'est un acharnement ignoble de la part de celle qui prétend me protéger à longueur de pages de journaux. Ma fille pourrait attendre patiemment ma mort au lieu de tout faire pour la précipiter", dit Mme Bettencourt dans ce communiqué.

"J’estime que ma fille est mal entourée. Ses conseillers la poussent à s’acharner contre moi et j’entends prendre des mesures pour faire cesser le harcèlement dont je suis l’objet", a ajouté Mme Bettencourt.

La fille de l'héritière de L'Oréal, Françoise Bettencourt-Meyers, a demandé la saisine d'un juge des tutelles pour obtenir la "mise sous protection" de sa mère, après l'échec d'une première demande fin 2009.

Mme Bettencourt-Meyers accuse l'artiste François-Marie Banier d'abus de faiblesse à l'égard de sa mère, 87 ans, qui a fait des dons de près d'un milliard d'euros au photographe, qui s'en défend.

Auparavant, la milliardaire s'était déclarée "peinée et vexée" par la nouvelle demande de placement sous tutelle, lors d'un entretien sur France 3.

"Je suis à la fois peinée et vexée car je me dis comment, au bout de tant d'années, quelqu'un qui a vécu près de moi a des réactions petites comme cela", a dit Mme Bettencourt à propos de sa fille.

"J’estime ne pas avoir besoin d’être prise en charge" et si cela devait être le cas, "j'ai pris les dispositions nécessaires", déclare ensuite Mme Bettencourt dans le communiqué.

La fille de Mme Bettencourt avait déjà demandé une mise sous tutelle de sa mère en décembre 2009 mais le juge s'y était opposé en raison d'absence d'expertise médicale de la milliardaire, qui a toujours refusé d'être examinée par des experts indépendants.

La milliardaire annonce qu'elle a demandé à son conseiller patrimonial Patrice de Maistre d’organiser "un audit indépendant" des sociétés gérant sa fortune afin de montrer sa capacité à gérer les biens familiaux.

"Cet audit montrera que je sais parfaitement gérer les affaires de notre famille", dit-elle.

"J'entends poursuivre cette tache et j'espère que ma fille ne déstabilisera pas ce groupe que mon père et moi-même avons souhaité français", ajoute-t-elle.

M. De Maistre apparaît dans les enregistrements clandestins entre la milliardaire et son entourage, évoquant notamment de possibles opérations d'évasion fiscale.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine