Accéder au contenu principal

L'un des deux attentats de Kampala perpétré par un kamikaze

Le ministre des Affaires intérieures confirme que l'un des deux attentats meurtriers de Kampala, dimanche dernier, a été perpétré par un kamikaze. Les attaques, revendiquées par les Shebab somaliens, ont causé la mort de 76 personnes.

Publicité

AFP - L'un des deux attentats meurtriers qui ont fait 76 morts dimanche soir à Kampala a été perpétré par un kamikaze, a annoncé mercredi à l'AFP le ministre ougandais des Affaires intérieures, Matia Kasaija.

"Nous pouvons confirmer que dans le cas (du restaurant éthiopien) de Kabalagala, il s'agissait d'un kamikaze", a-t-il déclaré.

Trois explosions, deux dans le bar d'un club de rugby de Kampala, et une dans un restaurant éthiopien, ont fait 76 morts parmi les spectateurs venus en nombre venus regarder en direct la retransmission de la finale du Mondial dimanche soir.

Les insurgés islamistes somaliens shebab ont revendiqué dès lundi ce double attentat, en "représailles", selon eux, à la participation de l'armée ougandaise à la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Mardi, la police ougandaise avait annoncé avoir trouvé la veille une veste remplie d'explosifs et munie d'un détonateur, sur un troisième site, une discothèque. Elle avait également fait état d'arrestations, sans en préciser le nombre.

"Nous avons des personnages suspects. Ce sont des gens intéressants (pour l'enquête). Certains sont Ougandais, d'autres sont Somali", a expliqué le ministre.

Ce dernier a ajouté que la police tentait toujours de déterminer si un kamikaze avait également été impliqué dans la double explosion du club de rugby. La police est à ce jour certaine que l'une des deux explosions a été causée par un engin dissimulé dans le bar.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.