Accéder au contenu principal

Thierry Henry rejoint les Red Bulls de New York

Le meilleur buteur de l'histoire des Bleus, Thierry Henry, rejoint le championnat de football nord-américain en s'engageant avec les Red Bulls de New York. Il quitte le prestigieux club de Barcelone, où il a peu joué la saison dernière.

Publicité

C’est sans doute le dernier défi dans la glorieuse carrière de Thierry Henry. Le meilleur buteur de tous les temps en équipe de France quitte le FC Barcelone pour le championnat de football nord-américain. Après avoir pris sa retraite internationale au terme de la calamiteuse Coupe du monde des Bleus en Afrique du Sud, Titi décide de tourner le dos à l’Europe et ses clubs prestigieux pour redonner du tonus à sa carrière chez les Red Bulls de New York.

Certes le niveau du championnat américain est nettement inférieur à celui de la Liga espagnole ou de la Premier League anglaise, où il a brillé pendant des années, mais l’ancien capitaine de l’équipe de France n’a jamais caché son attirance pour les Etats-Unis. Il pose donc ses valises à New York, une ville qu’il a toujours aimée et qui l’a toujours fasciné.

Sur les traces de Beckham et Djorkaeff

Thierry Henry ne devrait pas se sentir trop seul de l’autre côté de l’Atlantique, il peut compter sur de nombreux amis dans le pays, au premier rang desquels le basketteur français Tony Parker, qui brille en NBA depuis des années.

L’enfant des Ulis, ville de la région parisienne où il a grandi, suit les pas de David Beckham et de Youri Djorkaeff, deux stars européennes du football qui avaient eu avant lui l’idée de finir leur carrière en MLS (Major League of Soccer).

L’ancienne star des Gunners d’Arsenal ne court de toute façon plus après les titres, lui qui a tout remporté en club et en sélection : une Coupe du monde, un Championnat d’Europe des nations, une Ligue des champions, plusieurs championnats nationaux….

À bientôt 33 ans, il avait perdu la saison dernière sa place de titulaire au FC Barcelone, et en équipe de France au cours du Mondial 2010. Sa dernière saison en Europe est également marquée par sa main en match de barrage contre l’Irlande, une image qui a fait le tour du monde et qui l’a profondément affecté.

Il compte néanmoins parmi les meilleurs attaquants mondiaux des années 2000, notamment à Arsenal où il a remporté à 4 reprises le titre de meilleur buteur du championnat anglais, l’un des plus réputés au monde.

En Bleus, il restera l’homme aux 123 sélections et aux 51 buts. Tout simplement le plus grand buteur qu’ait jamais connu l’équipe de France…

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.