PAKISTAN

Une dizaine de rebelles islamistes tués dans un raid américain

Un drone américain a détruit un campement de rebelles islamistes dans le nord-ouest du Pakistan. La région, considérée comme la "zone la plus dangereuse du monde" par Washington, est l'un des principaux bastions taliban du pays.

Publicité

AFP - Des missiles américains ont détruit jeudi un campement de rebelles dans la zone tribale du nord-ouest du Pakistan, tuant au moins 10 islamistes au cours de la première attaque du genre depuis deux semaines, ont annoncé des responsables.

Un drone américain a tiré au moins deux missiles sur le campement situé dans le village de Sheerani Mada Khel, dans le district tribal du Waziristan du Nord, un fief des talibans liés à Al-Qaïda, cible des attaques américaines cette année.

"Au moins 10 rebelles ont été tués", a annoncé à l'AFP un haut responsable de la sécurité qui a requis l'anonymat. Un autre responsable de la sécurité a indiqué qu'au moins 14 insurgés avaient été tués lorsque trois missiles ont frappé le camp.

La zone visée, située à 40 km de Miranshah, la principale ville du Waziristan du Nord, est le bastion du seigneur de la guerre pakistanais, Hafiz Gul Bahadur.

Il est réputé pour avoir sous ses ordres environ 2.000 combattants dans la région qui mènent des attaques contre les forces étrangères stationnées dans l'Afghanistan voisin.

On ignorait dans l'immédiat si des chefs figuraient parmi les personnes tuées. Les responsables n'étaient pas non plus en mesure de préciser leurs nationalités.

Une attaque de drone avait tué au moins six insurgés islamistes présumés le 29 juin dans le Waziristan du Sud, autre bastion des talibans pakistanais alliés au réseau d'Oussama ben Laden.

Le Waziristan du Sud est le principal bastion du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP) qui a fait allégeance, dès sa création en décembre 2007, à Al-Qaïda. Le TTP est le principal responsable d'une vague sans précédent d'attentats --suicide pour la plupart-- qui a fait plus de 3.400 morts dans tout le Pakistan en près de trois ans.

Plus de 950 personnes, dont des civils, ont été tuées dans une centaine d'attaques de drones américains depuis août 2008 dans ces zones tribales frontalières avec l'Afghanistan, selon les militaires pakistanais.

Les drones tuent de plus en plus de combattants et de cadres importants d'Al-Qaïda et des talibans pakistanais ou afghans, mais les militaires pakistanais et des organisations humanitaires dénoncent régulièrement la mort de civils dans ces attaques.

Les zones tribales du Pakistan sont considérées par Washington comme "la région la plus dangereuse du monde", fief des talibans pakistanais, principal sanctuaire d'Al-Qaïda dans le monde, et base arrière des talibans afghans qui combattent de l'autre côté de la frontière les quelque 142.000 soldats des forces internationales, américains en grande majorité.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine