Accéder au contenu principal
AFGHANISTAN

Un kamikaze à bicyclette tue trois personnes à Kaboul

Texte par : Dépêche
2 min

Trois personnes, dont un enfant, ont été tuées et 35 autres blessées, dimanche, dans un attentat-suicide dans le centre de Kaboul. Le kamikaze, qui était à bicyclette, a actionné sa charge dans une rue peu fréquentée, selon les autorités.

Publicité

AFP - Trois personnes ont été tuées et 35 blessées par un kamikaze à bicyclette qui a actionné sa charge dimanche dans le centre de Kaboul, à deux jours d'une importante conférence internationale dans la capitale afghane, a-t-on appris de source officielle.

"Trois personnes ont été tuées et parmi elles se trouve un enfant", a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé, Kargar Norghli.

Trente-cinq personnes ont été blessée, a-t-il ajouté.

"C'était un kamikaze à bicyclette, il tentait de se rendre dans une zone particulière mais en raison de la forte présence de forces de sécurité, il été obligé d'actionner sa bombe dans une rue peu fréquentée", a déclaré pour sa part Zemarai Bashary, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Un journaliste de la chaîne de télévision Tolo a cité des témoins indiquant que l'attaquant visait un convoi de la force internationale, une information qui n'a pu être confirmée dans l'immédiat.

L'explosion a été ressentie dans des immeubles avoisinants, selon un témoin afghan.

Un photographe de l'AFP a vu sur place des morceaux de corps et de nombreux véhicules en stationnement fortement endommagés.

Le témoin afghan a raconté avoir entendu l'explosion puis avoir été immédiatement enveloppé de fumée et recouvert de poussière .

"L'explosion a été forte, les fenêtres de bâtiments des deux côtés de la rue ont été brisées," a dit Jawid Wardak. "J'ai vu quatre ou cinq personnes blessées. Elles ont été emmenées à l'hôpital dans des véhicules civils" a-t-il ajouté."

Cet attentat intervient deux jours avant une importante conférence internationale à Kaboul, à laquelle doivent participer une quarantaine de ministres des Affaires étrangères, dont la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

Des "milliers" de policiers, soldats et agents de renseignement ont été déployés dans les "zones vulnérables" du centre de Kaboul jusqu'à des villages proches de la capitale, pour déjouer toute attaque de talibans, a dit le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Des barrages supplémentaires ont été mis en place aux entrées de la ville, a t-il dit.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.