ESPACE

Des astronomes découvrent la plus grosse étoile de l'univers

Baptisé R136a1, l'astre serait né il y a plus d'un million d'années. À l'époque, sa masse aurait été 320 fois supérieure à celle du soleil et son rayonnement dix millions de fois plus puissant.

Publicité

AFP - Une équipe internationale d'astronomes a annoncé mercredi avoir découvert l'étoile la plus massive jamais observée, au rayonnement dix millions de fois plus puissant que celui du soleil, grâce au Très grand télescope (VLT) chilien et au télescope spatial Hubble.

Baptisée R136a1, cette méga étoile aurait eu à sa naissance il y a plus d'un million d'années une masse supérieure de 320 fois à celle du soleil.

Elle fait partie d'un groupe d'étoiles géantes découvertes récemment par une équipe d'astronomes dirigée par le professeur Paul Crowther, astrophysicien de l'université britannique de Sheffield.

Ses rayons ultra-violet sont si intenses qu'elle rendrait la vie terrestre impossible si elle se trouvait, à la place du soleil, au centre de notre système.

"Mais elle est déjà à un âge intermédiaire. Elle a subi un régime intensif et a perdu le cinquième de sa masse initiale, soit plus de 50 fois la masse solaire", a expliqué le professeur Crowther.

"Contrairement aux êtres humains, ces étoiles naissent lourdes et perdent du poids avec le temps", a-t-il ajouté, jugeant improbable d'une étoile aussi massive soit découverte dans un avenir proche.

L'étude, réalisée par des scientifiques du Royaume-Uni, de Malaisie et d'Allemagne, a été publiée dans le journal The Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Une autre étude, réalisée grâce au VLT de l'Observatoire européen austral (ES0) au Chili et publiée la semaine dernière dans la revue Nature, a révélé que toutes les étoiles de grande masse se formaient de la même façon, à partir d'un disque de poussières et de gaz.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine