FRANCE

Fin de la grève des aiguilleurs du ciel, retour à la normale du trafic attendu ce jeudi

Le préavis de grève des aiguilleurs du ciel français courrait jusqu'à ce jeudi matin 6h (GMT+2). Lancé mardi pour protester contre un projet européen de fusion du contrôle aérien, le mouvement a provoqué, hier, de nombreuses perturbations.

Publicité

AFP - Le trafic aérien est revenu à la normale jeudi matin à Orly au lendemain de la journée de grève des contrôleurs aériens qui avait provoqué l'annulation d'un vol sur deux dans cet aéroport parisien.

"Le trafic est revenu à la normale à Orly", a indiqué à l'AFP une source aéroportuaire.

Sur les écrans de contrôle, au petit matin, les mentions rouges "annulé" de la veille avaient laissé la place aux mentions "à l'heure", a constaté une journaliste de l'AFP.

La seule perturbation de la matinée est venue d'un bagage abandonné qui a nécessité l'intervention des forces de l'ordre et l'isolement de la zone durant plusieurs minutes.

Mercredi, la grève des contrôleurs aériens avait été accueillie dans le calme à Orly par les voyageurs qui, pour la plupart, avaient été prévenus la veille par leur compagnie aérienne.

Le préavis de grève, qui courait depuis mardi soir, s'est terminé à l'issue des services de nuit, aux alentours de 06H00 jeudi.

Les rotations des avions devraient rapidement reprendre leur cours habituel, alors que la grève a entraîné la veille de fortes perturbations.

A Orly, un vol sur deux a été annulé et à Roissy un sur dix. Les autres grosses plates-formes les plus touchées ont été celles de Toulouse, Beauvais, Marseille, Nice, Lyon et Bordeaux, avec un cinquième à un tiers d'annulations.

Dans les aéroports de Metz, Dinard, Pau, La Rochelle et encore Biarritz, les vols ont été annulés parfois en totalité.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine