Accéder au contenu principal

La justice allemande se penche à son tour sur le cas de Franck Ribéry

Le parquet de Munich pourrait lui aussi lancer une enquête sur l'affaire de proxénétisme dans laquelle est impliqué l'international français du Bayern Munich. Franck Ribéry avait en effet payé un séjour à Munich à la jeune Zahia en avril 2009.

Publicité

AFP - La justice allemande a indiqué jeudi se pencher à son tour sur l'affaire de proxénétisme qui éclabousse le joueur français du Bayern Munich, Franck Ribéry, mis en examen en France pour relations avec une prostituée mineure.

"Nous vérifions si une procédure d'enquête doit être lancée", a déclaré une porte-parole du parquet de Munich (sud), Barbara Stockinger.

Les enquêteurs bavarois veulent regarder de près les éléments de l'enquête française, selon la porte-parole, interrogée par l'AFP.

Soupçonné d'avoir eu des relations tarifées avec une prostituée mineure, Zahia D., l'international français Franck Ribéry a été, tout comme son beau-frère et un autre joueur de l'équipe de France Karim Benzema, mis en examen mardi en France et remis en liberté ans après sept heures de garde à vue.

Franck Ribéry a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la jeune femme, assurant ne pas avoir su qu'elle était mineure.

Le milieu offensif du Bayern avait dit lui avoir payé un voyage et un séjour dans un hôtel munichois à l'occasion de son 26e anniversaire en avril 2009. Les enquêteurs cherchent notamment à déterminer si c'est Franck Ribéry qui lui a réservé son billet d'avion, ce qui lui aurait donné accès à la date de naissance de Zahia.

Ribéry n'a en revanche pas confirmé les déclarations de la jeune femme sur une relation tarifée lors de ce séjour en Allemagne.

Le joueur ne peut pas être accusé deux fois, en France et en Allemagne, pour les mêmes faits.

Solliciter des relations sexuelles avec une mineure prostituée est passible de trois ans de prison en France et jusqu'à cinq en Allemagne.

Mais il revient à l'accusation de prouver que le client savait que la prostituée était mineure.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.